Merveilles et Légendes de Merlin L’enchanteur

couv4874151

Merveilles et légendes de Merlin l’Enchanteur de Xavier Husson

(Au bords des Continents éditions – 165 pages)

Synopsis : 

« Dans ce nouvel opus des «Merveilles et Légendes», on découvre au travers de Merlin l’Enchanteur et des relations qui le lient aux lieux et aux autres personnages de la table ronde tous les épisodes clés de la geste arthurienne. La jeunesse d’Arthur, Brocéliande, les amours de Viviane, les falaises de Tintagel, Morgane la magicienne, le combat des dragons, … »

Mon avis :

Ce livre est le deuxième que je lis de Xavier Husson, j’avais déjà lu Merveilles et Légendes de Brocéliande. La légende de Merlin comme celle de la Table ronde me fascine et j’ai adoré cet ouvrage.

Le livre raconte l’histoire de Merlin de sa naissance à son « emprisonnement » par Viviane. L’auteur nous relate, d’abord, le plan du Diable contre les humains et la conception de Merlin. Et par la suite, nous apprenons ses talents et nous le voyons grandir, évoluer.

J’ai beaucoup aimé la partie sur Stonehenge. En effet, l’auteur nous transporte avec Merlin sur la plaine de Salisbury et la naissance de Pierre de Stonehenge. C’est une partie de la légende que je ne connaissais pas. J’ai trouvé l’arrivée des pierres et leur signification à Salisbury très poétique et touchant.

Xavier Husson nous embarque ensuite dans le célèbre amour que porte Uther à Ygerne de Tintagel. Je pensais connaître toutes les versions de cette histoire mais l’auteur a su me surprendre avec une information que je n’avais jamais envisagée (je vous laisse le découvrir dans le livre ^^).

J’ai été ravie de retrouver, également, le roi Arthur dans ce livre. L’auteur nous rappelle la légende autour d’Excalibur et l’arrivée d’Arthur au pouvoir.

Le conte se termine sur l’histoire d’amour entre Merlin et Viviane. Cette partie est courte, j’aurais aimé qu’elle soit davantage développée car leur histoire est belle et intense. C’est mon seul regret dans ce magnifique ouvrage.

Les multiples dessins de Xavier Husson sont très jolis et apportent un plus au livre : ils sont d’une précision époustouflante.

Je vous recommande de livre cet ouvrage que vous soyez ou non fan de ce type de légendes. La magie opère et cela ne peut pas faire de mal à notre époque.

 

Note : 19/20

Freaks’ Squeele, tome 4 : Succube Pizza

couv26094708

Freaks’ Squeele, tome 4 : Succube Pizza de Florent Maudoux

(Ankama éditions – 144 pages)

Synopsis : 

« Retrouvez Ombre, le loup-garou au grand coeur, Chance, la démonette facétieuse ou encore Xiong Mao, l’experte en castagne dans la course-poursuite la plus délirante et la plus longue jamais contée en occident ! Une nuit en enfer sur fond de hurlements bestiaux, de moteurs grondants et… du vrombissement d’un pédalo fou ! Chance va-t-elle retrouver sa terrible épée ? Vous le saurez en vous laissant glisser dans Succube Pizza, le quatrième épisode de Freaks’ Squeele »

Mon avis :

Ce quatrième tome est rythmé par l’action de la course-poursuite entre les élèves de la FEAH et ceux qui veulent kidnapper le directeur de leur école.

En effet, plusieurs groupes veulent la mort du directeur de la FEAH dont les lycantes et la mafia. La mort du directeur fermerait définitivement les portes de cette école et limiterait la concurrence dans les écoles de super-héros.

L’un des amis d’Ombre, Chance et Xiong-Mao est parti étudier à Saint-Ange et cela lui permet d’infiltrer l’école et d’informer ses amis de ce qui se prépare contre leur école.

Dans ce tome, nous retrouvons beaucoup de publicités dessinées par l’auteur. Celle-ci coupe l’action et casse le rythme de la BD : c’est un peu dommage.

Ce quatrième tome reste une merveille visuelle et toujours agréable à lire. Beaucoup de questions restent en suspens et nous avons envie de lire sur le tome suivant pour connaître les réponses.

Note : 17/20

Mon avis sur Freaks’ Squeele, T1 : Etrange université

Mon avis sur Freaks’ Squeele, T2 : Les chevaliers qui ne font plus « NI! »

Mon avis sur Freaks’ Squeele, T3 : Le tango de la mort

Tragic Circus

couv54024110

Tragic Circus de Cécile Guillot et Mathieu Guibé

(Editions du Chat Noir – 216 pages)

Synopsis : 

« Mesdames et Messieurs ! Jouvenceaux et jouvencelles ! Petits et grands ! Approchez, approchez ! Venez assister à un spectacle unique en son genre. Notre cirque vous ouvre ses portes et dévoile ses mystères. » À chaque prestation, les monstres de foire enchantent les spectateurs : l’enfant funambule, le dompteur de fauves et la charmeuse de serpents, clowns et jongleurs, sans oublier l’effroyable homme sans visage… Mais que se passe-t-il au cirque Andreani une fois le rideau retombé ? Quels sombres tourments agitent les âmes et enflamment les cœurs ? À moins qu’il n’y ait à l’œuvre une magie pernicieuse… Cela, Cătălina, la nouvelle diseuse de bonne aventure, va tenter de le découvrir, mais même les Tarots ne sauraient la prémunir contre l’indéfectible fatalité…

Mon avis : 

Avant de parler du livre, je vais vous parler de la couverture réalisée par Mina M. Elle est magnifique, la fille présente sur la couverture correspond à merveille à l’image qui je me suis faite de Cătălina. Le choix des couleurs représentent bien l’ambiance sombre du livre.

J’ai déjà lu un livre de Cécile Guillot (Les tribulations d’une gothique amoureuse) et j’avais adoré son style d’écriture. J’ai les deux premiers tomes de sa trilogie Fille d’Hécate que j’ai hâte de lire. Par contre, je n’ai pas encore eu l’occasion de découvrir la plume de Mathieu Guibé.

J’ai adoré cette lecture même si à certains moments je me suis senti assez mal à l’aise. En effet, il se passe des choses qui laissent à désirer dans le cirque Andreani. La place de la femme-enfant dans le cirque est insupportable à mes yeux.

Les deux auteurs ont su nous transporter dans deux univers différents qui vont finir par se rejoindre. D’un côté, nous suivons Cătălina qui va prendre place dans la troupe d’Andreani. Elle va découvrir l’envers du décor et les événements malsains qui s’y produisent. De l’autre côté, nous suivons Pierre et Hortense et la naissance de leur idylle. Leur amour et leur passion pour la musique apportent de la lumière et du bonheur dans ce livre et contraste avec la noirceur du cirque.

Le dosage en noirceur et l’espoir, l’amour est bien dosé dans ce roman. Dans ce livre, nous pouvons trouver la mise en parallèle de l’échec et de la réussite. Le personnel travaillant au cirque ont tous vécu un échec dans leur vie alors que Pierre et Hortense volent vers la gloire et la réussite dans leur domaine.

Chaque chapitre nous maintient en haleine et nous avons hâte de connaitre l’histoire de chacun. J’aurais aimé qu’il soit un peu plus long que l’on puisse connaître davantage chaque personne du cirque.

Je ne vais pas en dire davantage pour ne pas vous dévoiler la totalité de ce livre mais je peux vous dire que c’est une petite merveille. Nous sommes plongés dans l’obscurité de ce cirque mêlé à la poésie, l’amour et la musicalité de l’univers de Pierre et Hortense.

Je vous recommande grandement ce livre. Je vais me plonger dans les romans de Mathieu Guibé que je n’avais jamais lus jusqu’à présent et poursuivre la lecture des oeuvres de Cécile Guillot ( que j’ai plaisir à rencontrer depuis 3 ans au Salon du Livre de Paris 🙂 )

Note : 18/20

Bilan Avril 2017 et prévisions Mai 2017

Hello 🙂

Je vous retrouve pour le bilan du mois. Il n’est pas glorieux, je n’ai lu qu’un livre. Je n’ai pas de panne lecture mais seulement plus le temps de lire depuis quelques mois. Les divers rendez-vous et weekend blindés que nous avions sont enfin passés et je vais pouvoir me replonger dans les livres. Avec les jours fériés et les vacances que j’ai posé en mai, je vais pouvoir lire plusieurs livres ;).

Bilan d’Avril 2017 :

Je n’ai lu que No impact Man de Colin Beavan.

couv37421612

Prévisions de Mai 2017 :

Tragic circus de Cécile Guillot et Mathieu Guibé

Merveilles et Légendes de Merlin l’Enchanteur de Xavier Husson

Chroniques de Zombieland, T2 : Alice et le miroir des maléfices de Gena Showalter

U4 : Jules

couv72556772.jpg

U4 : Jules de Carole Trébor

( Editions Syros/ Nathan – 382 pages)

Synopsis :

« Cela fait 10 jours que le virus U4 accomplit ses ravages. Plus de 90% de la population mondiale est décimée. les seuls survivants sont des adolescents. L’électricité et l’eau potable commencent à manquer, tous les réseaux de communication s’éteignent. Dans ce monde dévasté, Koridwen, Yannis, Jules et Stéphane se rendent, sans se connaître, à un même rendez-vous. Parviendront-ils à survivre, et pourront-ils changer le cours des choses ?

Jules vit reclus dans son appartement du boulevard Saint-Michel, à Paris. Il n’a pas de nouvelles de ses parents, en voyage à Hong Kong lorsque l’épidémie a commencé de se propager. Le spectacle qu’il devine par la fenêtre est effroyable, la rue jonchée de cadavres. Mais il sait qu’il ne pourra pas tenir longtemps en autarcie. Pour affronter l’extérieur, Jules redevient le guerrier impavide qu’il était dans le jeu. Il va alors retrouver son frère aîné, qui se drogue et dont il ne peut rien attendre, puis secourir une petite fille qui a mystérieusement échappé au virus et qu’il décide de prendre sous son aile. Son seul espoir : le rendez-vous fixé par Warriors of Times. »

Mon avis :

Cette série me tentait depuis sa sortie et j’ai enfin pu l’emprunter à la médiathèque. J’ai commencé par l’histoire de Jules.

Je n’ai pas vraiment accroché à son personnage. Il ne m’a pas du tout touché, bien au contraire, il m’a énervé. Il a un petit côté victime, je me plains, je suis toujours rejeté des plans tactiques… Heureusement d’autres personnes gravitent autour de lui.

J’ai beaucoup aimé Jérôme, son ami, qui joue le rôle du chef de la bande et qui met tout en oeuvre pour que ses amis restent en vie. Un autre personnage qui m’a intéressé, il s’agit de Koridwen. Je vais d’ailleurs lire après, le livre la concernant car j’aimerais en savoir davantage sur elle et son cousin.

L’écriture est fluide et très facile à lire. L’auteur ne lésine pas sur l’action et cela permet de ne pas s’ennuyer tout au long de roman.

J’ai facilement réussi à me projeter auprès de cette bande d’ados puisque l’action se situe à Paris. J’y ai vécu pendant près de 5 ans, cela m’a aidé pour imaginer les rues et les quartiers évoqués.

Dans ce livre, nous apprenons pourquoi les ados entre 15 et 18 ans ont survécu mais nous ne savons pas pourquoi le virus a débuté, ni comment cela se terminera. J’espère avoir davantage d’informations sur le virus dans les 3 autres livres de la série U4.

Ce tome évoque plutôt la survie après l’arrivée du virus et comment les jeunes s’organisent pour ne pas dépendre de l’armée et des autres gangs.

J’ai apprécie cette lecture dans sa globalité. J’ai hâte de lire l’histoire de Koridwen, elle m’intrigue vraiment.

Note : 16/20