Le bestiaire des légendes

couv69459421.jpg

Le bestiaire des légendes de Claudine Glot et Séverine Pineaux

( Au bord des Continents – 168 pages)

 

Synospsis :

« Dans ce Bestiaire des Légendes, Claudine Glot et Séverine Pineaux vous invitent à découvrir les animaux et créatures fantastiques qui peuplent nos imaginaires : sirènes, faunes, phénix, sphinx… »

Mon avis :

Je remercie, tout d’abord, ma soeur qui m’a offert ce magnifique ouvrage. C’est une maison d’édition que j’affectionne particulièrement puisqu’ils relatent en grande partie des contes de Bretagne, mais aussi des histoires fantasy et ils font des ouvrages de qualité.

Dans cet ouvrage, Claudine Glot se joint à Séverine Pineaux pour nous conter des légendes sur les créatures qui figurent dans toutes les histoires de fantasy. Claudine Glot est connue pour ses livres sur la légende arthurienne et sur les personnages qui peuplent l’imaginaire celte et Séverine Pineaux est une superbe illustratrice qui nous transporte dans un autre monde.

J’ai eu beaucoup de plaisir à y découvrir des légendes celtes mais pas seulement. Nous y trouvons aussi des légendes du monde entier avec des légendes japonaises, nordiques entre autres. Je connaissais certaines légendes mais pour d’autres c’était une merveilleuse découverte.

Tout le monde peut satisfaire sa curiosité sur les créatures qui les intéressent : sirènes, dragons, kitsune, loup, sphinx… Bref, il y en aura pour tous les goûts.

Séverine Pineaux nous enchante de ses illustrations d’une finesse incroyable, très détaillés et avec un choix de couleurs qui correspond parfaitement à chaque univers.

Je vous conseille une nouvelle fois cette maison d’édition qui donne vie aux légendes et créatures qui peuplent le monde de la fantasy.

 

Ce livre est lu pour le challenge Littérature de l’imaginaire: 19/48

cli7a

Publicités

La chronique des immortels, tome 4 : Le crépuscule

couv21019873

La chronique des immortels, tome 4 : Le crépuscule de Wolfgang Holbein

( L’Atlante – 363 pages)

Synopsis :

 » – Si Dieu avait voulu que nous vivions éternellement, il en aurait fait ainsi.

– Il l’a fait chez certains. Le regard aveugle de la Puuri Dan se posa sur Andrej.

– Qui te dit que c’était la volonté de Dieu, immortel ?

Victimes d’un guet-apens tendu par d’étranges enfants, Andrej Delãny et Abou Doun sont recueillis dans une communauté de tziganes. Andrej croit avoir atteint le but de sa quête. Or ces gens dissimulent un mystère, la séduisante Elena surtout. Et comment lui résister ?
Le danger rôde, mais lequel et d’où vient-il ? »

Mon avis :

J’ai trouvé que ce quatrième tome est en dessous des 3 premiers au niveau qualitatif. Il y a eu beaucoup de longueurs et certains passages auraient pu ne pas être présents pour l’avancée de l’histoire. Toute l’action et certaines révélations n’apparaissent que dans le dernier tiers du livre. Autant vous dire que j’ai un légèrement subi les deux premiers tiers du livre.

Dans ce roman, Andrej est censé en apprendre davantage sur sa condition vampirique lorsqu’ils rencontrent ces tziganes. Peu d’informations lui sont fournies mais il va malgré tout passer un long moment avec eux.

Andrej est un personnage que j’apprécie beaucoup dans les autres tomes mais dans celui-là il m’a fait sorti de mes gonds à plusieurs reprises. J’étais tout à fait d’accord avec les reproches fait par son ami Abou Doun à son sujet. Il s’est montré têtu et blessant envers son ami et sa conviction à devoir rester avec ces tziganes était insupportable.

Le dernier tiers du livre rattrape le reste du livre puisqu’on y retrouve le Andrej que l’on a appris à connaître et des événements qui ne sont pas sans conséquence pour la suite de l’histoire vont se produire.

A la fin du livre, nos deux amis quittent le camp des tziganes et poursuivent leur route. Même si ce quatrième tome n’est pas aussi bon que les précédents, j’ai hâte de le retrouver dans le prochain livre en espérant qu’ils seront dans la même veine que les premiers.

Ce livre est lu pour le challenge Littérature de l’imaginaire: 18/48

cli7a

 

Pumpkin Autumn Challenge 2019

Hello,

C’est enfin le retour du Pumpkin Autumn Challenge lancé par Le Terrier de Guimause 🙂 Toutes les informations pour participer à ce challenge son disponible sur son article.

68859101_719053795204742_3969961395520274432_n.jpg(Image : Le terrier de Guimause)

En grande fan de l’automne et de l’hiver, j’attend avec impatience ce challenge et le cold winter challenge.

Cette année, j’ai choisi l’option 1 qui consiste à lire 2 sous-catégories par menu que l’on choisi. J’ai donc choisi 3 menus sur les 4. Mon objectif était de faire avec les livres de mon immense PAL et de n’en acheter aucun. Cela me fait donc 6 livres à lire sur 3 mois. C’est jouable, même si durant cette période, mon rythme de vie va être chamboulé avec l’arrivée de bébé loup, début novembre normalement.

Je vais donc vous montrer les livres que je souhaite lire pour les menus choisis.

IMG_20190827_123536_286.jpg

Menu Automne Frissonnant :

Tu n’en reviendras pas ! => La chronique des immortels, tome 5 : Les catacombes de Vienne de Wolfgang Hohlbein

Les os/eaux de Davy Jones => Pirates, tome 1 : L’île de la licorne de Camille Bouchard

Menu Automne Enchanteur :

Prenez garde aux souliers pointus => Hécate, au seuil du sanctuaire de Sorita d’Este et David Rankine

Mon voisin le Kodama => Le bestiaire des légendes de Claudine Glot et Sévérine Pineaux

Menu Automne Astral :

Rêverons-nous de moutons électriques ? => Chroniques Lunaires, tome 3 : Cress de Marissa Meyer

Songe d’une nuit d’automne => Indiana Teller, Tome 1 : Lune de printemps de Sophie Audouin-Mamikonian

Glitch, tome 3 : Insurrection

couv59964845

Glitch, tome 3 : Insurrection d’Heather Anastasiu

( Robert Laffont – 463 pages)

 

Synopsis : 

« La bataille ultime est proche de son terme, et tout espoir semble s’être envolé : Zoé et ses compagnons de la Résistance battent en retraite après avoir perdu leur base et leur chef. Ils sont écrasés en nombre et en puissance de feu par l’omnipotente corporation qui a asservi le monde. A sa tête, la cruelle Chancelière est à deux doigts d’exécuter un plan à même de détruire la quasi-totalité de l’humanité.
La seule option qu’il reste à Zoé, c’est de réaliser son rêve de toujours : mettre un terme à l’odieux système du Lien, et de ce fait libérer la population du joug informatique qui bride leurs pensées et leurs émotions, en espérant ainsi déclencher une révolution. La mission de Zoé d’infiltrer la redoutable Communauté est presque impossible, mais elle est pourtant la seule à pouvoir la mener à bien.
Pire, les visions prémonitoires d’Adrien se scindent désormais en deux futurs bien distincts : l’un où, ensemble, Zoé et lui réussissent, et l’autre où l’humanité glisse vers l’extinction… Et tout repose entre les mains de Zoé. »

Mon avis :

J’ai adoré les deux premiers tomes et ce dernier livre de la saga est un coup de coeur. Je l’ai lu immédiatement après la lecture du tome 2. L’histoire va crescendo à chaque tome et se termine en apothéose.

La Résistance va au plus mal après les multiples attaquent de la Chancelière. Lorsque les jeunes pensent trouver un refuge pour se reposer et mettre en place un plan d’action, ils subissent une attaque et passe leur temps à fuir.

Zoé joue parfaitement son rôle de Chef de la Résistance, elle a une force mentale incroyable et elle est vraiment impressionnante. Je ne vais pas en dire trop sur Adrien, au vu de la fin du tome 2, mais j’ai trouvé l’évolution de sa relation avec Zoé très intéressante et touchante.

L’auteure n’épargne ni ses personnages, ni le lecteur avec une pression intense tout au long de ce dernier tome. L’action est présente à chaque seconde et nous stressons avec les jeunes à chaque décision prise.

J’ai vraiment adoré cette saga dystopique. Certes, elle reprend le même schéma que celle que nous connaissons déjà ( Hunger games, Divergente, La sélection…) mais l’histoire reste captivante avec des personnages attachants et combatifs. J’ai apprécié l’univers dépeint par Heather Anastasiu.

Je vous conseille cette saga qui vous fera passer un très bon moment 🙂

Ce livre est lu pour le challenge Littérature de l’imaginaire : 17/48

cli7a

 

Le plus grand défi de l’histoire de l’Humanité

couv63697024

Le plus grand défi de l’histoire de l’Humanité d’Aurélien Barrau

( Michel Lafon – 143 pages)

 

Synopsis :

« Écologie : il faut agir maintenant, il n’est pas trop tard pour éviter le pire !
La question écologique engage notre survie. Elle ne peut pas être considérée comme secondaire.

La vie, sur Terre, est en train de mourir. L’ampleur du désastre est à la démesure de notre responsabilité. L’ignorer serait aussi insensé que suicidaire.

Plus qu’une transition, je pense qu’il faut une révolution. Et c’est presque une bonne nouvelle.

Ce livre fait suite à l’appel, signé par 200 personnalités, que l’actrice Juliette Binoche et moi avons lancé dans le journal Le Monde du 3 septembre 2018. « 

Mon avis :

Ce livre fait le tour de toutes les personnes que je suis sur Instagram et j’en ai entendu que du bien.

Aurélien Barrau nous offre un livre d’une sincérité rare. Ce livre est un nouveau cri d’alarme d’une personne qui aime la Terre et qui aimerait que les choses changent, comme beaucoup d’autres être vivants sur cette planète qui se meurt.

Dans ce livre, il dresse un constat chiffré dramatique sur les extinctions de nombreuses espèces, sur l’augmentation beaucoup trop rapide de la pollution, les rejets de CO2… Chaque jour, les journaux nous parlent des effets dévastateurs de l’action humaine et du réchauffement climatiques sur la Planète et pourtant j’ai l’impression que rien ne bouge et que chacun reste dans son petit confort et que les politiques continuent à vouloir se faire du fric ( Pour information, l’argent ne se mange pas et ne sauvera pas la Planète hein !)

Il donne quelques pistes que chacun peut mettre en place sans trop d’efforts et de privation, tels que diminuer sa consommation en achetant moins mais mieux, manger moins de viande, choisir des produits locaux et si possible bio plutôt que des produits qui viennent des quatre coins du monde qui sont insipides et émetteurs de CO2, diminuer sa consommation de plastique, limiter les achats en grandes surfaces ou sur les commerces en ligne, économiser l’eau etc…. Tout le monde, je répète bien, TOUT LE MONDE peut faire ses efforts. Cela ne changera pas la face de monde, je suis bien d’accord avec vous, mais cela aura tout de même un impact positif.

Il donne aussi des idées pour les politiques et ceux qui gouvernent ce monde. Il évoque la possibilité de la mise en place de lois qui obligerait les populations à changer leur mode de consommation et je pense que cela peut être une bonne idée. En effet, une majorité de personnes n’est pas prête à changer si cela n’est pas imposé. Mais nos dirigeants ont-ils seulement envie de changer le système actuel qui est influencé par les lobbys et l’argent ? Je n’en suis pas convaincue.

L’auteur terminera son livre par des réponses aux questions que lui ont été posés. Il est enrichissant d’avoir son point de vue sur divers sujets.

J’ai trouvé ce livre très intéressant et je pense qu’il devrait être lu par toute la population de cette Terre afin de faire réagir. Comment peut-il y avoir encore autant de personnes qui soient sceptiques sur ce qui se passe et sur le réel danger que court le Vivant ? Comme l’auteur, je suis loin d’être parfaite dans la démarche écologique mais chaque jour j’essaie d’en faire un peu plus pour réduire mon impact sur l’environnement.

 

« Pourquoi sommes-nous libres de détruire le monde et de décider que nos enfants ne pourront pas y vivre ? Donc de les tuer . Faut-il se battre pour que nous conservions la liberté de nier la vie ? L’infime privation de liberté qui résulterait d’un peu de décence imposée dans nos comportements n’est-elle pas justifiée par l’immensité de ses bienfaits ? » (p38-39)