Hell

couv20662642

Hell de Lolita Pille

( Le livre de poche – 156 pages)

Synopsis :

« Je suis une pétasse. Je suis un pur produit de la Think Pink génération, mon credo: sois belle et consomme.

Hell a dix-huit ans, vit à Paris Ouest, se défonce à la coke, est griffée de la tête aux pieds, ne fréquente que des filles et des fils de, dépense chaque semaine l’équivalent de votre revenu mensuel, fait l’amour comme vous faites vos courses. Sans oublier l’essentiel: elle vous méprise profondément… Jusqu’au soir où elle tombe amoureuse d’Andréa, son double masculin, séducteur comme elle, et comme elle désabusé. Ensemble, coupés du monde, dans un corps à corps passionnel, ils s’affranchissent du malaise qu’ils partagent. Mais les démons sont toujours là, qui veillent dans la nuit blanche de ces chasseurs du plaisir.
Entre romantisme et cynisme, voici les débuts d’un « adorable monstre » de dix-neuf ans. « 

Mon avis :

Je pense que le résumé plante déjà le décor et l’ambiance du livre. Dans ce livre, nous en apprenons sur le comportement et la façon de penser de la « jeunesse doré » du 16ème arrondissement de Paris.

L’auteur explique qu’ils dilapident leur argent pour tout et n’importe quoi. Que leur vie se résume à dormir la journée, vivre le soir, faire la fête, prendre de la coke, coucher avec tout le monde.

Hell, j’ai eu envie de la détester vis-à-vis de son comportement mais j’ai aussi aimé son esprit torturé. Je ne vais pas dire que je m’y suis attaché car ce ne serais pas vrai, je l’ai trouvée détestable la majeure partie du temps. Mais disons que sa souffrance fait d’elle une personne plus « humaine ». Son histoire d’amour, de passion, avec Andréa nous a montré un autre côté de leurs personnalités.

L’auteur utilise un style et direct, je l’ai même trouvé un peu dérangeant à certains moments. Il faut reconnaître qu’à l’âge où elle l’a écrit, Lolita Pille a beaucoup de talent.

Ce  n’est pas un coup de coeur, mais je pense que c’est à lire une fois dans sa vie pour le style d’écriture de Lolita Pille.

Publicités

6 réflexions sur “Hell

  1. Personnellement, j’ai acheté le livre suite au film – film que j’ai beaucoup aimé (je viens de regarder la date de sortie, man dieu, ça ne me rajeuni pas!), et le livre m’a un peu déçu. C’est vrai que Lolita Pill a une écriture incisive et direct, enfin en gros, je suis assez d’accord avec ta chronique.. mais je n’ai jamais réitéré. Il parait que « Bubble Gum » n’est pas mal.

    • Je n’ai jamais vu le film et je ne pense pas le regarder (pas trop mon style de film)

      Pour bubble Gum, si je le trouve d’occasion je le prendrais peut être pour voir ce que ça donne.

      bon Dimanche 🙂

  2. Ce livre ne laisse pas indifférent ça c’est certain…. un portrait à charge de la jeunesse dorée. Lolita Pille est d’ailleurs issue de la bonne bourgeoisie parisienne. Elle est un peu décriée par les inconditionnels de Bret Easton Ellis qui l’accusent de copier son style d’écriture mais quoi qu’il en soit elle a du verbe !!
    Bubble gum est pas mal du tout, je recommande ++

  3. J’ai lu ce livre il y a un moment, et j’avais bien aimé, même si c’était assez spécial d’entrer dans un univers pareil. Tout comme toi, j’avais parfois trouvé le style dérangeant. Je n’ai jamais lu d’autres livres du même genre, je pense que celui-ci m’a suffi !

    J’aime beaucoup le graphisme de ton blog, et ta chronique est très concise, c’est très agréable 🙂

    Bonne journée et bonnes lectures !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s