Stupeur et tremblements

couv19868374

Stupeur et tremblements de Amélie Nothomb

(Le livre de poche – 186 pages)

Synopsis:

« Au début des années 90, la narratrice est embauchée par Yumimoto, une puissante firme japonaise. Elle va découvrir à ses dépens l’implacable rigueur de l’autorité d’entreprise, en même temps que les codes de conduite, incompréhensibles au profane, qui gouvernent la vie, sociale au pays du Soleil levant. D’erreurs en maladresses et en échecs, commence alors pour elle, comme dans un mauvais rêve, la descente inexorable dans les degrés de la hiérarchie, jusqu’au rang de surveillante des toilettes, celui de l’humiliation dernière. »

Mon avis :

Encore une fois c’est un vraie bonheur de lire un de ses livres. C’est le 3ème que je lis et j’aime toujours autant.

Je n’ai pas forcément retrouvé ce que j’avais aimé dans les autres ( les dialogues sans fin qu’elle manie avec brio) mais j’ai beaucoup aimé sa façon de décrire ce qu’elle a vécu, le tout avec une pointe d’humour.

Dans ce livre, nous découvrons la vie de l’auteur l’année avant qu’elle écrive son premier livre l’hygiène de l’assassin. Elle nous décrit le monde du travail au Japon, ses règles et ses normes.

Nous y apprenons également, à travers quelques pages, la place de la femme de la société japonaise et cela fait parfois froid dans le dos. Je ne me suis jamais intéressée au mode de vie, coutumes et lois de ce pays, je ne savais pas que cela pouvait être à ce point stressant.

Elle a vécu une année terrible dans cette entreprise japonaise et pourtant elle y est restée jusqu’à la fin de son contrat : Je trouve cela très courageux car beaucoup auraient démissionné. Elle explique qu’au Japon, il vaut mieux se suicider (forme d’honneur) plutôt que de démissionner car cela serait le déshonneur.

Elle est donc restée un an et n’a pas cesser de descendre dans la hiérarchie de l’entreprise jusqu’à atteindre le poste le plus bas de l’échelle de l’entreprise. Elle raconte cette expérience avec beaucoup d’intelligence et d’humour. J’ai beaucoup apprécié ses réponses aux différents responsables et surtout son comportement face à sa chef Mlle Mori.

Le style d’écriture d’Amélie Nothomb me transporte à chacun de ses livres. Ses livres sont rythmés, son écriture fluide et dont vous l’aurez compris j’ai beaucoup aimé ce livre.

Note : 17/20

Publicités

8 réflexions sur “Stupeur et tremblements

  1. J’ai lu quelques Nothomb mais celui-ci, je l’ai commencé et vite reposé. Le thème ne m’intéressait pas… J’ai eu un coup de coeur pour Robert des Noms Propres en revanche 🙂

  2. Contente de voir que AN te plait toujours autant !! c’est un de ses romans autobiographiques, il y a un film qui en est tiré avec Sylvie Testud dans le rôle d’Amélie-San pas mal du tout (à regarder en VO pour l’entendre parler japonais, génial !!!).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s