Une maison de rêve

couv51829709

Une maison de rêve de Madeleine Wickham

( Pocket – 341 pages)

Synopsis :

« Le marché immobilier n’est plus ce qu’il était : leur ancienne maison n’a pas encore trouvé preneur et, déjà, les Chambers sont couverts de dettes. Quelle idée, aussi, de faire l’acquisition d’une école privée ! Professeurs sourds au dialogue, bilan comptable écarlate… Penché sur ses comptes, Jonathan voit son rêve s’écrouler, quand Liz, elle, s’envole vers d’autres bras…Ceux de Marcus, séduisant directeur d’une agence immobilière ! Non content d’être un amant parfait, le gentleman trouvera des locataires pour la maison vacante. Et quels locataires ! Un couple délicieux. Elle est attachée de presse, il est acteur pour la télé. Rien de tel pour retenir l’attention d’Alice, la fille ado des Chambers, midinette que le déménagement n’enthousiasme guère… Bail à céder et cœurs à prendre ! »

Mon avis :

Sophie Kinsella est l’une de mes auteures favorites mais je ne sais pas ce qu’il se passe lorsqu’elle écrit sous Madeleine Wickham cela se passe beaucoup moins bien. C’est le 2ème roman que je lis lorsqu’elle écrit sous Wickham et c’est une nouvelle déception : j’avais lu il y a quelques années Un weekend entre amis et je n’avais pas aimé.

Sur livraddict, il est classé dans humoristique et bien, ce livre n’est pas drôle. Nous sommes mêmes très loin de l’humour : il traite de sujet grave et le style employé par l’auteure ne nous donne pas envie de rire.

Nous suivons Liz et Jonathan, parents d’Alice, qui décide d’acheter un cours privé en vendant leur immense maison mais, comme dans beaucoup de pays, c’est la crise et le couple à du mal à régler leur crédit et à faire fonctionner leur établissement. Liz est une personne très agaçante, je l’ai vraiment trouvé insupportable : elle se plaint sans cesse, n’est pas heureuse et le fait payer à son mari en étant désagréable envers lui.

La jeune Alice, quand à elle, passe son temps dans leur ancienne maison avec les nouveaux propriétaires Ginny et Piers : deux jeunes personnes dont Piers est un acteur qui a du mal à trouver un rôle. Alice est le personnage qui m’a touché dans ce livre. Elle perd ses repères avec ce déménagement, c’est une gamine paumée qui ne s’entend pas et n’arrive pas à communiquer avec ses parents.

Madeline Wickham nous dresse un roman sur fond d’adultère, de crise financière et de crise identitaire et des problèmes rencontrés par les adolescents.

Le roman se lit vite car la plume de Wickham/ Kinsella reste très fluide et agréable à lire mais il ne faut pas s’attendre à un livre humoristique tel que l’accro du shopping ou Poppy Wyatt. Je lirais les autres livres qu’elle a écrit sous Madeleine Wickham mais je pense que j’en attendrais beaucoup moins que lorsqu’elle publie sous Sophie Kinsella.

Note : 12/20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s