Le dernier des elfes

couv66753234

Le dernier des elfes de Christophe Lambert

( Bayard Jeunesse – 207 pages)

Synopsis :

« Fantilir et son fils Uncas, sont les derniers survivants du peuple des Elfes, frappé par une malédiction. En compagnie d’un aventurier, le Forestier, ils partent en quête d’une cité oubliée pour y tenter un ultime rituel de délivrance. Sur ces terres sauvages, une guerre sans merci oppose les Dunevéguiens et les Taliskers, qui ont fait alliance avec les Orques, des êtres anguinaires. Les Elfes et le Forestier rencontrent en chemin les deux filles d’un commandant dunevéguien, égarées dans la forêt avec leur escorte. L’aventurier n’est pas insensible au charme de l’une d’elles, la belle Eleanor. Or le groupe est pris en chasse par les Orques… »

Mon avis :

L’auteur prévient dès le début de son roman qu’il s’est inspiré du livre Le dernier des Mohicans de Fenimore Cooper. Je n’ai jamais lu le livre, ni vu l’adaptation cinématographique : je n’avais donc aucune idée de l’histoire, ni d’attente particulière.

J’avais eu un coup de coeur pour un autre livre de Christophe Lambert ( Le commando des immortels) et j’avais hâte de me plonger dans son univers.

J’ai apprécié les elfes Fantilir et Uncas, j’ai trouvé la relation entre le père et le fils très touchante. Les deux elfes sont les derniers survivants et veulent mettre fin à la malédiction qui est tombé sur leur peuple quelques années auparavant.

La première partie du livre relate le sauvetage des deux filles du Commandant Denuveguien. Elle est intéressante car elle nous donne des informations sur la guerre qui oppose Dunevéguiens et Taliskers. Ces derniers sont aidés par les orcs : en grande fan du seigneur des anneaux, j’ai adoré retrouver dans un même livre, humains, elfes et orcs 🙂

La deuxième partie du roman nous entraîne avec les deux elfes et leur ami, le Forestier, dans leur quête pour arrêter la malédiction.

Ce livre est agréable et le style de l’auteur très fluide.J’ai bien aimé ce roman mais j’aurais adoré qu’il soit davantage développé. En effet, c’est un livre très jeunesse et très court (207 pages). Du coup, il y a beaucoup de scènes qui mériteraient d’être développées pour nous, adultes, afin de prolonger cette jolie histoire.

Note : 16/20

Publicités

5 réflexions sur “Le dernier des elfes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s