Malo au royaume des ombres, tome 1: La petite marchande de rêves

couv63336864

Malo au royaume des ombres, T1 : La petite marchande de rêves de Maxence Fermine

( Michel Lafon – 176 pages )

Synopsis :

« Le jour de ses onze ans, Malo tombe dans la Seine. Aspiré dans un toboggan, quand il ouvre les yeux, il découvre un monde en noir et blanc, éclairé par une lune de diamants. Il vient de pénétrer au Royaume des Ombres, un lieu magique où les habitants sont aussi étranges que fascinants: Arthur, l’arbre qui ne cesse d’éternuer; Mercator, le chat si bavard vieux de deux cent treize ans; Lili, la petite marchande de rêves au regard d’or qui capture les songes… Sans compter les spectres inquiétants et un dangereux alchimiste qui lui jette un terrible sort.

Pour briser le maléfice, Malo a un énorme défi à relever.

Et une nuit… »

Mon avis :

J’ai craqué sur cette trilogie, tout d’abord, grâce aux couvertures que je trouve sublimes 🙂 Et ensuite, le résumé m’a intrigué.

Malo est un jeune garçon de 11 ans qui vit à Paris. Il n’est pas très heureux, ses parents sont carrément ce que j’appelle des égoïstes et ils sont détestables. Sa mère ne pense qu’à faire les boutiques et son père, avocat, n’a jamais de temps à consacrer à son fils. Malo va avoir un accident de voiture et tombe dans la Seine.

Pendant son « coma », il se retrouve plongé dans un autre monde sans couleur : Le royaume des ombres. Ce livre n’est pas sans rappeler l’histoire d’Alice au pays merveilles : elle arrive dans un monde bizarre, rempli de personnages farfelus et c’est ce qui va arriver à notre jeune garçon. Malo doit lever le sort qu’un alchimiste lui a jeter, si il veut retourner son monde.

Dans les rencontres marquantes qu’il va faire, il y a Mercator le chat qui fume le cigare et qui tient une auberge. Nous faisons, également, la connaissance de Lili, une petite marchande qui vend des boites colorées remplies de rêves. Le personnage qui m’a le plus touché est le clochard céleste, il donne une belle leçon de vie à Malo et Lili et perçoit la vie différemment de la plupart des gens.

Maxence Fermine nous peint un monde à la fois étrange et intrigant. J’ai apprécié découvrir son univers et les messages que font passer ce premier tome. Il est important de continuer de rêver que l’on soit enfant ou adulte. Il ne faut pas tomber dans la routine et laisser son imagination travailler. Il faut profiter des belles choses qui nous entourent et prendre le temps Vivre.

Note : 17/20

Publicités

Une réflexion sur “Malo au royaume des ombres, tome 1: La petite marchande de rêves

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s