Les 100, tome 1

couv18120385

Les 100, tome 1 de Kass Morgan

( Robert Lafon, collection R – 364 pages)

Synopsis :

« Personne n’a posé le pied sur Terre depuis des siècles… jusqu’à aujourd’hui.

Depuis qu’une guerre nucléaire a ravagé la planète, l’humanité s’est réfugiée dans des stations spatiales en orbite à des milliers de kilomètres de sa surface radioactive. Aujourd’hui, cent jeunes criminels sont envoyés en mission périlleuse : recoloniser la Terre. Cela peut leur donner une chance de repartir de zéro… ou de mourir dès leur arrivée.

Clarke a été arrêtée pour trahison, mais son véritable crime continue de la hanter au quotidien. Wells, le fils du Chancelier, est venu sur Terre pour ne pas être séparé d’elle, cette fille qu’il aime plus que tout. Mais saura-t-elle un jour pardonner son parjure aux conséquences fatales ? Bellamy, au tempérament de feu, a tout risqué pour rejoindre Octavia à bord de la navette : tous deux sont les seuls frères et soeurs que compte encore le genre humain. Glass, elle, a accompli la manoeuvre inverse et est parvenue à rester à bord de la station. Elle va vite comprendre que les dangers qui la guettent sont au moins aussi nombreux que sur Terre.

Face à un monde hostile ou chacun reste rongé par la culpabilité, les 100 vont devoir se battre pour survivre. Ils n’ont rien de héros, et pourtant, ils pourraient bien être le dernier espoir de l’humanité. »

Mon avis :

Avant de lire ce livre, j’ai vu les trois saisons de la série TV qui s’inspire de la trilogie livresque. J’essaie le plus souvent de lire d’abord les livres avant de voir les adaptations mais là c’est le contraire.

Je ne sais pas si le fait d’avoir vu la série influence mon avis sur le livre, mais cela est grandement possible. Pour vous décrire mon ressenti sur le livre, je vais faire des comparatifs avec la série. Il faut savoir que j’ai adoré les deux premières saisons de la série et que la saison 3 m’a déçu. Lorsque je vois comment se déroule le tome 1, j’ai l’impression que seule la saison 1 s’est inspiré des livres et que les autres saison ont été crées de toutes piéces… Enfin, je verrais bien puisque je n’ai lu que le tome 1.

Comme je vous l’ai dit, j’ai adoré les deux premières saisons donc je me suis lancée dans ce premier tome avec beaucoup de plaisir. C’est un plaisir qui est vite redescendu … Je m’explique, déjà je suis habitué au personnage de la série et là déjà il y a beaucoup d’éléments qui divergent. Les parents de Clarke sont morts dans le livre alors que dans la série, sa mère joue un grand rôle…

Certains personnages de la série TV n’apparaissent pas du tout dans le livre et vice-versa. Je  suis assez triste de ne pas voir Finn, Raven, Marcus et toute la petite troupe. Concernant les jeunes qui figurent dans les deux, Clarke est tout aussi agaçante que dans la série, elle ne m’avait pas manqué ! Bellamy reste mon favori, il a un coup grande gueule et rebelle mais il est tellement dans sa relation avec sa soeur Octavia. Cette dernière est un personnage dont je suis fan dans la série, ici, elle est un peu effacée, ça me dérange un peu.

Glass est un des narrateurs principaux dans le livre ( elle n’existe pas dans la série) et je peux vous dire que je ne la supporte pas. Elle est d’une telle naïveté que je m’énervais toute seule après mon livre. Son amour pour Luke est pénible et je trouve qu’elle n’apporte rien à l’histoire. Quitte à avoir un personnage qui relate ce qui se passe sur la station spatiale, j’aurais préféré que ce soit le chancelier Jaha.

Si j’essaie de faire abstraction à l’adaptation télévisuelle, le livre est un peu mou et ce premier tome détaille vraiment tout afin de poser le décor. Le problème est que l’on s’ennuierait un peu à certains moments, surtout ceux avec Glass : nous perdons un peu l’énergie du peu d’action qui se passe sur Terre.

Le roman se lit très vite et le style de Kass Morgan est très fluide. L’idée d’envoyer des jeunes délinquants pour voir si l’air sur Terre est de nouveau respirable est très bonne. Le faire un chapitre par personnage pour récolter leurs pensées à un moment précis est très appréciable. Et je pense qu’avoir inclus des souvenirs pour chacun nous permet de mieux les cerner. Malheureusement, je reste trop fixé sur la série TV et tous les sentiments que j’ai ressentis en la regardant.

Si je l’avais lu les livres avant de voir l’adaptation, mon avis serait peut-être moins mitigé et j’aurais certainement davantage apprécié cette lecture.

 

Note : 14/20

Publicités

2 réflexions sur “Les 100, tome 1

  1. Ohh une chronique plus longue que d’habitude, c’est chouette ❤ Personnellement je n'ai toujours pas commencé à regarder cette série et je m'obstine à vouloir lire les livres avant de passer à l'adaptation télé!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s