Antéchrista

couv18638636.jpg

Antéchrista de Amélie Nothomb

(Le livre de poche – 151 pages)

Synopsis :

« Avoir pour amie la fille la plus admirée de la fac, belle, séduisante, brillante, enjouée, audacieuse ? Lorsque Christa se tourne vers elle, la timide et solitaire Blanche n’en revient pas de ce bonheur presque écrasant.
Elle n’hésite pas à tout lui donner, et elle commence par l’installer chez elle pour lui épargner de longs trajets en train. Blanche va très vite comprendre dans quel piège redoutable elle est tombée. Car sa nouvelle amie se révèle une inquiétante manipulatrice qui a besoin de s’affirmer en torturant une victime. Au point que Blanche sera amenée à choisir : se laisser anéantir, ou se défendre. »

Mon avis :

Je me suis lancée dans ce livre sans la moindre appréhension puisque les quelques livres que j’avais lus d’Amélie Nothomb avaient été des coups de coeur pour moi. Ce livre a été une déception pour moi : je n’ai pas retrouvé ce que j’avais tant aimé dans ses autres romans et je n’ai pas aimé le style d’écriture.

Dès les premières pages du livre, je me suis senti mal à l’aise et ce sentiment est resté tout au long de ma lecture. Le livre traite de sujets qui sont toujours d’actualité dans le domaine scolaire : humiliation, harcelèment, moquerie, acharnement sur une personne précise… Bref, je n’ai pas aimé dans ce roman, l’humiliation que subis Blanche de la part de Christa. Et ce qui m’a le plus mis mal à l’aise c’est le comportement des parents de Blanche : comment peut-on dénigrer autant sa fille au profit d’une pimbêche telle que Blanche. J’ai trouvé le comportement des divers personnages exagéré.

Je n’ai pas retrouvé les répliques piquantes et le rythme des dialogues que j’aime tant dans les livres d’Amélie Nothomb. Blanche est tellement plate et n’a aucun répondant envers « son bourreau ». Ce livre est pour moi, simplement le lynchage d’une gamine par une fille qui se croit invincible.

Je n’ai pas compris la fin, je suis déçue car je m’attendais à autre chose. Il y a toujours une fin et une morale qui fait réfléchir dans ses livres, mais pour ce livre, je ne comprends pas.

Le livre est intéressant parce qu’il évoque les violences subies par les jeunes dans les milieux scolaires et qu’il faut en parler mais cela s’arrête là pour moi. Ce n’est pas le genre de livre auquel je m’attendais en lisant Amélie Nothomb.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s