U4 : Jules

couv72556772.jpg

U4 : Jules de Carole Trébor

( Editions Syros/ Nathan – 382 pages)

Synopsis :

« Cela fait 10 jours que le virus U4 accomplit ses ravages. Plus de 90% de la population mondiale est décimée. les seuls survivants sont des adolescents. L’électricité et l’eau potable commencent à manquer, tous les réseaux de communication s’éteignent. Dans ce monde dévasté, Koridwen, Yannis, Jules et Stéphane se rendent, sans se connaître, à un même rendez-vous. Parviendront-ils à survivre, et pourront-ils changer le cours des choses ?

Jules vit reclus dans son appartement du boulevard Saint-Michel, à Paris. Il n’a pas de nouvelles de ses parents, en voyage à Hong Kong lorsque l’épidémie a commencé de se propager. Le spectacle qu’il devine par la fenêtre est effroyable, la rue jonchée de cadavres. Mais il sait qu’il ne pourra pas tenir longtemps en autarcie. Pour affronter l’extérieur, Jules redevient le guerrier impavide qu’il était dans le jeu. Il va alors retrouver son frère aîné, qui se drogue et dont il ne peut rien attendre, puis secourir une petite fille qui a mystérieusement échappé au virus et qu’il décide de prendre sous son aile. Son seul espoir : le rendez-vous fixé par Warriors of Times. »

Mon avis :

Cette série me tentait depuis sa sortie et j’ai enfin pu l’emprunter à la médiathèque. J’ai commencé par l’histoire de Jules.

Je n’ai pas vraiment accroché à son personnage. Il ne m’a pas du tout touché, bien au contraire, il m’a énervé. Il a un petit côté victime, je me plains, je suis toujours rejeté des plans tactiques… Heureusement d’autres personnes gravitent autour de lui.

J’ai beaucoup aimé Jérôme, son ami, qui joue le rôle du chef de la bande et qui met tout en oeuvre pour que ses amis restent en vie. Un autre personnage qui m’a intéressé, il s’agit de Koridwen. Je vais d’ailleurs lire après, le livre la concernant car j’aimerais en savoir davantage sur elle et son cousin.

L’écriture est fluide et très facile à lire. L’auteur ne lésine pas sur l’action et cela permet de ne pas s’ennuyer tout au long de roman.

J’ai facilement réussi à me projeter auprès de cette bande d’ados puisque l’action se situe à Paris. J’y ai vécu pendant près de 5 ans, cela m’a aidé pour imaginer les rues et les quartiers évoqués.

Dans ce livre, nous apprenons pourquoi les ados entre 15 et 18 ans ont survécu mais nous ne savons pas pourquoi le virus a débuté, ni comment cela se terminera. J’espère avoir davantage d’informations sur le virus dans les 3 autres livres de la série U4.

Ce tome évoque plutôt la survie après l’arrivée du virus et comment les jeunes s’organisent pour ne pas dépendre de l’armée et des autres gangs.

J’ai apprécie cette lecture dans sa globalité. J’ai hâte de lire l’histoire de Koridwen, elle m’intrigue vraiment.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s