Willow Hall

couv64511825

Willow Hall de Cécile Guillot et Mina M

(Editions du Chat Noir – 46 pages)

 

Synopsis : 

« Willow Hall… Les murs semblent me chuchoter des prières que je ne comprends pas… Les ombres s’allongent, chaque coin paraissant cacher quelque monstre à l’affut… Tout ici n’est que ténèbres et désespoir. La fillette dont je dois m’occuper reste plongée dans un silence indifférent. Elle est parfois entourée d’étranges papillons sortis de je ne sais où… créatures magnifiques mais qui m’arrachent à chaque fois un frisson involontaire ? »

Mon avis :

Je n’ai que très peu de romans graphiques dans ma bibliothèque et c’est bien dommage parce que généralement ils finissent en coups de coeur et je suis époustouflée par les illustrations. J’en ai acheté 4 en décembre de cette maison d’édition et je prends enfin le temps de me plonger dedans.

Ce fut le cas pour ce roman graphique dont les textes sont de Cécile Guillot et les illustrations de Mina M.

Je connaissais déjà quelques illustrations de livres faite par Mina M, notamment aux éditions du Chat Noir : celle de Tragic Circus par exemple m’avait séduite.

Pour que vous ayez une idée des illustrations qui figure dans ce roman graphique, regardez cette couverture ! Elle est sublime, le portrait de Lorena, cette petite fille étrange, est réalisé à la perfection. Et toutes les illustrations sont de cette qualité. Elles sont à la fois sombres et magiques. Certaines occupent la double page sans texte dessus. Le choix des couleurs, la finesse des illustrations et la réalisation des visages m’ont conquis. Ces images collent parfaitement avec le texte de Cécile Guillot.

Je suis déjà amoureuse de la plume de Cécile Guillot depuis longtemps et je retrouve ses romans avec plaisir. Son histoire est à la hauteur de ses autres romans. L’histoire est racontée sous la forme épistolaire. Nous avons les lettres qu’Emily envoie à son amoureux, mais nous n’avons pas les réponses de celui-ci. Parfois quelques articles de journaux s’y glissent pour faire part de faits passés à Willow Hall. Je me suis laissé transportée et envoutée par les textes de ce roman graphique.

Le seul reproche que je puisse faire, mais vraiment un minuscule reproche, est que j’aurais aimé que cela soit plus long. Je me suis vraiment prise à l’ambiance du roman que lorsque la fin est arrivée j’en voulais encore.

Je vous recommande ce magnifique ouvrage à la fois sombre, envoûtant et qui nous transporte dans un autre siècle. Laissez-vous bercer par les mots de Cécile Guillot et les illustrations de Mina M.

Coup de ❤ ❤ ❤

 

Retrouver mes chroniques sur les autres livres de Cécile Guillot :

Tragic Circus

–  Fille d’Hécate, tome 1 : La voie de la sorcière

Fille d’Hécate, tome 2 : Le parfum du Mal

Fille d’Hécate tome 3 : Le chant de la Lune

The Pink Tea Time Club 

Les tribulations du Gothique Amoureuse 

4 réflexions sur “Willow Hall

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s