Freaks’ Squeele, tome 5: Nanorigines

couv896976

Freaks’Squeele, tome 5 : Nanorigines de Florent Maudoux

( Editions Ankama – 144 pages)

 

Synopsis : 

« Après les tentatives croisées d’assassinat de son directeur, la F.E.A.H., l’université des héros, reprend sa scolarité aussi normalement que possible. Malheureusement, suite à l’annonce d’un projet de loi visant à réduire le nombre d’écoles de héros, le sort de la faculté dépend de sombres archives qui demeurent introuvables. Chance, Xiong Mao et Ombre vont alors se lancer à la recherche des origines de l’université et seront bientôt confrontés à la quête de leur propre identité. »

Mon avis : 

Dans ce nouveau tome, nous allons en apprendre davantage sur la FEAH, sur sa création, ses origines. En effet, nos héros vont devoir faire des recherches intensives sur leur école afin de la sauver.

Une nouvelle loi va bientôt être accordée et cela va entraîner le financement de toutes les universités existant depuis moins de 50 ans. Les élèves vont devoir trouver toutes les preuves et les archives prouvant que la FEAH existe depuis bien plus longtemps. Au cours de leur recherche, ils vont faire de surprenantes découvertes.

Nous allons également en savoir plus sur la vie de Chance, sur sa famille et son père. Cela nous permet de mieux la cerner et de faire d’avantage connaissance avec ce drôle de personnage.

Chance, Ombre et Xiong Mao vont se réveiller en pleine forêt, totalement amnésiques. Ils vont devoir faire un gros travail sur eux pour retrouver leur mémoire. Ce tome va être en quelque sorte, l’histoire de leur quête identitaire.

Ce cinquième tome va dans la continuité des précédents et nous apporte de nouveaux éléments de compréhension. Chaque tome apporte son lot de rebondissement et d’informations cruciales, ce qui donne envie de poursuivre l’aventure. Il n’y a pas de temps morts et j’ai sauté sur le tome suivant pour poursuivre l’histoire.

Mon avis sur Freaks’ Squeele, T1 : Etrange université

Mon avis sur Freaks’ Squeele, T2 : Les chevaliers qui ne font plus « NI! »

Mon avis sur Freaks’ Squeele, T3 : Le tango de la mort

Mon avis sur Freaks’ Squeele, T4 : Succube Pizza 

Publicités

Freaks’ Squeele, tome 4 : Succube Pizza

couv26094708

Freaks’ Squeele, tome 4 : Succube Pizza de Florent Maudoux

(Ankama éditions – 144 pages)

Synopsis : 

« Retrouvez Ombre, le loup-garou au grand coeur, Chance, la démonette facétieuse ou encore Xiong Mao, l’experte en castagne dans la course-poursuite la plus délirante et la plus longue jamais contée en occident ! Une nuit en enfer sur fond de hurlements bestiaux, de moteurs grondants et… du vrombissement d’un pédalo fou ! Chance va-t-elle retrouver sa terrible épée ? Vous le saurez en vous laissant glisser dans Succube Pizza, le quatrième épisode de Freaks’ Squeele »

Mon avis :

Ce quatrième tome est rythmé par l’action de la course-poursuite entre les élèves de la FEAH et ceux qui veulent kidnapper le directeur de leur école.

En effet, plusieurs groupes veulent la mort du directeur de la FEAH dont les lycantes et la mafia. La mort du directeur fermerait définitivement les portes de cette école et limiterait la concurrence dans les écoles de super-héros.

L’un des amis d’Ombre, Chance et Xiong-Mao est parti étudier à Saint-Ange et cela lui permet d’infiltrer l’école et d’informer ses amis de ce qui se prépare contre leur école.

Dans ce tome, nous retrouvons beaucoup de publicités dessinées par l’auteur. Celle-ci coupe l’action et casse le rythme de la BD : c’est un peu dommage.

Ce quatrième tome reste une merveille visuelle et toujours agréable à lire. Beaucoup de questions restent en suspens et nous avons envie de lire sur le tome suivant pour connaître les réponses.

Mon avis sur Freaks’ Squeele, T1 : Etrange université

Mon avis sur Freaks’ Squeele, T2 : Les chevaliers qui ne font plus « NI! »

Mon avis sur Freaks’ Squeele, T3 : Le tango de la mort

Freaks’Squeele, tome 3 : Le tango de la mort

couv68140776

Freaks’ Squeele, T3 : Le Tango de la Mort de Florent Maudoux

(Ankama éditions – 137 pages)

Synopsis : 

« Ombre, Chance et Xiong Mao entament le dernier semestre de leur première année à l’université des héros ! Et ils ne sont pas épargnés par le sadisme des professeurs qui leur imposent un projet de fin d’année délirant. Ils devront se glisser dans la peau de leurs futurs ennemis et échafauder un plan de conquête du monde ! A la clé, une bonne note sur leur bulletin scolaire et un sauf-conduit pour la classe supérieure. Comme si ça ne suffisait pas, ils devront faire face à la sévère concurrence des élèves de l’école Saint-Ange qui ne comptent pas se laisser voler la vedette. »

Mon avis :

J’ai à peine terminé le 2ème tome que je me suis penché sur le 3ème. Et ce tome est à la hauteur des deux autres. Il y a pas mal d’action et l’auteur nous tient en haleine tout au long de la lecture.

Chance va devoir se confronter à Ange de l’école concurrente. Pour réussir, Xiong-Mao et Ombre vont devoir se rendre dans un endroit un peu spécial pour forger une épée qui devrait permettre à Chance de gagner son combat.

Ce troisième tome nous en dévoile davantage sur la vie d’Ombre, notre loup. Les filles se faisant expulser de chez elle, elles vont habitées quelques temps dans sa « tanière ». C’est un personnage vraiment attachant et que j’apprécie énormément. De plus, sa relation avec Xiong-Mao va prendre un nouveau tournant dans cette BD lorsqu’il vont forger l’épée de Chance.

Un personnage est plus présent dans ce tome, il s’agit de Funérailles. Et je dois dire que j’ai hâte d’en savoir davantage à son sujet. Il est mystérieux et sa blessure sur le visage cache quelque chose. Il va tenter d’apprendre à Chance les méthodes de combat pour battre Ange.

Au cours de l’histoire, nous voyons les personnages évolués et gagnés en maturité. La fin de la BD nous laisse le suspens et nous n’avons qu’une envie, c’est nous jeter sur la suite 🙂

Mon avis sur Freaks’ Squeele, T1 : Etrange université

Mon avis sur Freaks’ Squeele, T2 : Les chevaliers qui ne font plus « NI! »

Freaks’ Squeele, tome 2 : Les chevalier qui ne font plus « Ni! »

couv64810471

Freaks’ Squeele, tome 2 : Les Chevaliers qui ne font plus « Ni! » de Florent Maudoux

(Ankama éditions – 137 pages)

Synopsis : 

« Ombre, Chance et Xiong Mao entament le dernier semestre de leur première année à l’université des héros ! Et ils ne sont pas épargnés par le sadisme des professeurs qui leur imposent un projet de fin d’année délirant. Ils devront se glisser dans la peau de leurs futurs ennemis et échafauder un plan de conquête du monde ! A la clé, une bonne note sur leur bulletin scolaire et un sauf-conduit pour la classe supérieure. Comme si ça ne suffisait pas, ils devront faire face à la sévère concurrence des élèves de l’école Saint-Ange qui ne comptent pas se laisser voler la vedette. »

Mon avis :

Nous retrouvons nos apprentis héros dans ce second tome. Ils ont pour mission de se mettre à la place des méchants et de monter un plan diabolique pour tenter de conquérir le monde.

Chance, Ombre et Xiong Mao vont décider de créer une armée de petits biscuits. Mais c’est dernier vont se révolter et attaquer nos jeunes héros ainsi que la ville.

Dans ce tome, nous en apprenons davantage sur Ombre. Il semble qu’il joue un double rôle mais nous n’en sauront pas davantage sur sa réelle mission au sein de l’école et ce qu’attend de lui don ami l’Ours de la forêt.

Les élèves vont comprendre trop tard que l’examen demandé est une manigance de leur directeur. Ce dernier espère attirer l’attention sur son école le FEAH.

À la fin de ce 2ème tome, l’école concurrente de Saint-Ange va passer pour l’école des gentils, mais pourquoi ? À vous de lire cette BD 😉

Je suis toujours autant admirative des illustrations et des choix de couleurs de cette bande-dessinée. Je vous la conseille vivement.

Mon avis sur Freaks’Squeele, tome 1 : Etrange université.

La quête d’Ewilan (BD), tome 1 et 2

                            couv54373988 couv16691346

La quête d’Ewilan, T1 : D’un monde à l’autre de Lylian, Pierre Bottero et L. Baldetti

(Glénat – 64 pages)

La quête d’Ewilan, T2 : Akiro de Lylian, Pierre Bottero et Laurence Baldetti

(Glénat – 72 pages)

Synopsis :

T1 : « La vie de Camille, adolescente surdouée, bascule quand elle pénètre par accident dans l’univers de Gwendalavir avec son ami Salim. Là, des créatures menaçantes, les Ts’liches, la reconnaissent sous le nom d’Ewilan et tentent de la tuer. Originaire de ce monde, elle est l’héritière d’un don prodigieux, le Dessin, qui peut s’avérer une arme décisive dans la lutte de son peuple pour reconquérir pouvoir, liberté et dignité. »

T2 : « Après avoir démontré l’étendue de ses pouvoirs en invoquant un redoutable orage pour se débarrasser d’une bande de pillards, Ewilan, épuisée, fait face à son destin. Elle doit retrouver son frère Akiro si elle veut pouvoir éveiller les Figés et sauver l’Empire. En chemin, Ewilan et sa troupe rencontrent Ellana Caldin, une jeune femme qui s’avère être membre de l’ordre secret des Marchombres. Et ils ne sont pas au bout de leurs surprises… Car les Ts’liches ont envoyé à leurs trousses des mercenaires du chaos : des individus extrêmement dangereux comptant dans leurs rangs des dessinateurs très puissants… »

Mon avis :

J’ai lu et adoré les 2 trilogies sur Ewilan de Pierre Bottero (La Quête d’Ewilan et Le Monde d’Ewilan). Je suis une grande fan et j’avais hâte de pouvoir me replonger dans cet univers dans la version BD.

Ce sont pour mois deux très bons ouvrages même si je n’ai pas retrouver la magie et l’intensité des émotions que j’avais pu ressentir dans les romans.

J’ai dévoré les 3 romans de la saga La Quête d’Ewilan et je partait forcément avec, en tête, des idées bien précises des personnages que je m’étais imaginé avec les détails donnés par Pierre Bottero. Quelques personnages m’ont un peu dérangé dans la version BD. Le plus flagrant pour moi est Bjorn, je ne l’imaginais pas du tout comme cela. Dans mes souvenirs, c’etait un grand gaillard, assez costaud et dans le livre il assez maigre et n’a pas l’air très résistant. Autre personnage qui m’a interpellé c’est notre cher analyste,  Duom Nil’Erg. Dans mon cerveau, je me l’étais imaginé beaucoup plus petit et avec un visage plus sympathique de vieillard. Pour les autres personnages, ils correspondent à peu près à l’idée que je m’en avais faite.

Concernant l’adaptation de l’histoire, je suis un peu déçue de ne pas avoir ressenti le même émerveillement, les mêmes émotions fortes et intenses. Il y a pas mal de passage de coupés et l’histoire n’est pas aussi agréable à suivre. C’est plus difficile de ressentir des choses lorsque certains éléments n’apparaissent pas. Pour cette adaptation, Lylian explique très bien sur son site les raisons des certaines différences. Je pense que tous les accros aux histoires d’Ewilan et de notre belle brochette de héros devraient lire son article afin de ne pas être trop déçu après avoir lu les BD.

Même si la BD n’est pas parfaitement fidèle aux romans, les deux tomes sont tout de même très agréables à regarder. J’ai apprécié les illustrations et le choix des couleurs. Lylian a fait un très joli travail Après avoir lu ces BD, je n’ai qu’une envie relire les 2 trilogies et vibrer de nouveau auprès de notre équipe de choc.

Je lirais bien évidemment les BD suivante car je trouve qu’entre le tome 1 et le tome 2, nous pouvons une amélioration dans la façon d’adapter les romans. Le tome 2 est un peu plus fourni. Je pense que les suivantes seront meilleures.

Pour poursuivre dans l’univers d’Ewilan :

Chronique Le monde d’Ewilan, T1 : La forêt des captifs de Pierre Bottero

Chronique Le monde d’Ewilan, T2 : L’oeil d’Otolep de Pierre Bottero

Chronique Le monde d’Ewilan, T3 : Les tentacules du Mal de Pierre Bottero