Waow, tome 3 : A mort les morts !

61x+qjv0eoL.jpg

Waow, tome 3 : A mort les Morts ! de Le Fab et Kitex

( Editions Physalis – 46 pages)

Synopsis :

« La quête épique continue! Après avoir triomphé des mafias aux Mortemines et orcs grisrocs dans leurs montagnes, notre improbable équipe continue sa route vers de nouveaux périls. Des morts surgissent de leurs tombes, des goules hantent les cimetières, de sombres nécromants rappellent les défunts à la vie et les loups-garous hurlent à la lune. A Noir Dûché, au cœur de la forêt sombre, la fédération doit affronter les légions de non-morts qui la harcèleny. Badorin, Darkill et Maleficia auront-ils assez de cran pour affronter toutes ces horreurs, résoudre leurs conflits de personnalité et faire face aux forges obscures qui les entourent? »

Mon avis :

Ce troisième prend une tournure différente des deux premiers : il ne s’agit plus de suivre simplement les aventures de Badorin et Darkill avec des références au jeu WOW.

En effet, nous apprenons que la quête de Badorin qui consiste à s’occuper de Darkill n’est pas une vraie quête. Et effet, Badorin a été choisi pour surveiller et protéger Darkill mais il ne le sait pas. Nous ne savons pas encore pourquoi mais il semblerait que le jeune garçon soit d’une grande importance. Ces questionnements sur qui est vraiment Darkill pimentent l’histoire et j’ai hâte d’avoir la réponse.

Ce tome fait part également de la volonté de nos héros de monter une guilde qui leur permettre de faire des missions plus dures et gagner de l’expérience.

J’ai eu beaucoup de plaisir à découvrir ce troisième tome. Et le 4ème tome a été engloutis aussitôt celui-là terminer. Je vous posterais bientôt mon avis.

 

Mon avis sur les autres tome de la saga : 

Waow, tome 1 : Les crèvemines

Waow, tome 2 : La menace Grirocs

 

cli8-3-2

Challenge de l’imaginaire : 4/48

WaoW, tome 2 : La menace Grirocs

1274700292

Waow, tome 2 : La menace Grirocs de Le Fab et Kitex

( Editions Physalis – 48 pages)

 

Synopsis :

« Des orcs! des orcs! la populace des rougemines est en lutte permanente pour sa survie depuis que ces hideuses créatures pont investi le guet de granite et lancent des raids sur le village de duché de l’eau. De toutes parts des héros se précipitent à leur aide, avides de gloire et de richesses, pour contrer les hordes belliqueuses d’orcs grisrocs menées par le chef de guerre Grath’eulozob, soutenu par Moraudan, le magicien corrompu, et ses Gnolls insortables. c’est forcément à ce moment qu’arrivent Darkill et Bardorin, soucieux de ne pas rater leur part de baston. ils n’auront pas le temps de s’ennuyer, car les Rougemines leur réservent plus que le nécessaire d’ennemis en tous genres, de compagnons incongrus et même peut-être une histoire d’amour?. »

Mon avis :

J’ai, une nouvelle fois passé un excellent moment  lire ce deuxième tome.  C’est bourré d’humour et nous retrouvons bien l’univers du jeu en ligne.

Darkill est incorrigible, il est jeune et fonce dans le tas à chaque fois qu’il rencontre des ennemis, même si cela doit lui coûter la vie et le ressusciter ^^ Je plains Badorin qui doit s’occuper de lui.

Dans ce tome-ci, nos deux guerriers vont monter une team comme il est très fréquent dans le jeu original puisque cela aide à faire certaines quêtes ou battre des boss. Il vont donc se joindre à un paladin et également à la jeune femme dont Darkill est tombé sous le charme durant le premier tome. Ils vont affronter plusieurs ennemis au niveau élevé et Darkill poursuit sa quête pour l’augmentation de son équipement et son expérience.

J’apprécie vraiment chaque planche réalisée, le choix des couleurs s’accordent parfaitement avec l’univers fantasy dans lesquels les auteurs souhaitent nous amener. De plus, ils s’amusent à faire des jeux de mots avec les noms de chaque « méchant » et mettent de l’humour dans leur dialogue.

C’est un deuxième tome bien rythmé que j ‘ai eu plaisir à découvrir. Il me reste deux tomes à lire à la maison, mais si elles sont aussi bien que les deux premières, je vais surement essayer de me dégoter les suivantes 😉

 

cli8-3-2

Challenge de l’imaginaire : 3/48

Waow, tome 1 : Les Crèvemines

couv50395480.jpg

WaoW, tome 1 : Les crèvemines de Le Fab et Kitex

(Editions Physalis – 48 pages)

 

Synopsis :

« Bienvenue, fiers aventuriers, sur les terres chaotiques et ténébreuses du monde de Razemoth. Un millier de tribus en guerre vous attendent, des centaines de glorieuses quêtes vous tendent les bras. Choisissez votre camp, serez-vous de la Meute ou de la Fédération ? Choisissez ensuite votre catégorie, et venez vous confronter à tous les autres héros en herbe qui, comme vous, courent après la gloire et la richesse.» Quand Badorin, fier et talentueux guerrier, se voit confier la quête peu ordinaire d’éduquer Darkill, joueur newbie fraîchement arrivé sur son serveur, il ne se doute pas des soucis auxquels il s’expose. Car Darkill, comme tout débutant, est un véritable boulet. Ignorant, faiblard, casse-cou, téméraire, analphabète, il n’aura de cesse de foncer tête baissée dans tous les pièges tendus par les créatures vicieuses des terres de WaoW. Badorin aura bien besoin de tous ses niveaux d’expérience pour réussir à tenir la bride à son nouvel apprenti. »

Mon avis :

J’ai profité d’une vente-privée pour craquer sur les 4 premiers tomes de cette saga. Je savais que cela allait me plaire car la BD est inspirée du jeu World of Warcraft (WOW). Je ne suis pas experte dans ce jeu mais mon n’amoureux y joue. J’ai joué à une seule extension avec lui mais j’ai vite arrêté car c’est quelque chose qui peut devenir très addictif chez moi ^^.

Donc comme je le disais c’est inspiré du célèbre jeu World of Warcraft. Badorin a reçu comme quête d’enseigner à Darkill, un apprenti, tout ce qu’il sait pour que celui-ci ne soit plus un débutant et, donc, qu’il gagne en expérience. Dans ce premier tome, le jeune Darkill et Badorin, vont se lancer de l’aventure en tenter de battre le Boss d’un donjon et cela ne va pas être de tout repos pour Badorin qui va devoir contenir Darkill.

Des termes techniques vont être utilisés dans cette BD mais ne vous inquiétez pas, un lexique bien fourni est proposé en début et fin d’histoire. Pour ma part, je ne me suis pas senti perdu ayant un geek à la maison, il emploie très souvent ces termes.

J’ai apprécié les dessins ainsi que l’histoire. C’est agréable de retrouver l’univers de WOW, parce que même si je n’y joue plus, je continue de regarder les cinématiques qui sortent avant chaque extension car l’univers est vraiment très sympa et visuellement, elles sont magnifiques. J’ai beaucoup ri dans ce premier tome : Badorin en bave vraiment avec Darkill qui n’en fait qu’à sa tête.

Si vous aimez les jeux video et l’univers Fantasy, je vous conseille vivement cette BD. Pas d’inquiétude si vous ne connaissez pas le jeu World of Warcraft, cela ne sera pas un frein pour apprécier cette BD.

 

 

cli8-3-2

Challenge de l’imaginaire : 1/48

La chronique des immortels : Au bord du gouffre, tome 2 et 3

couv67540509.jpg

La chronique des immortels : Au bord du gouffre, tome 2 de W. Hohlbein, B. Von Eckartsberg et T. Von Kummant

(Editions Paquet – 33 pages)

Synopsis :

« Que crains-tu ? La faucheuse ne nous connaît pas. Déjà oublié ? »

La chronique des immortels : Au bord du gouffre, tome 3 de W. Hohlbein, B. Von Eckartsberg et T. Von Kummant

(Editions Paquet – 36 pages)

Synopsis :

« L’homme est un loup pour l’homme.
C’est particulièrement vrai pour nous.

Une oeuvre magistrale d’après le roman de Wolfgang Hohlbein, le plus célèbre auteur allemand de littérature fantastique. »

 

Mon avis :

Ces deux tomes sont aussi sympathiques que le précédent. L’histoire se poursuit pour Andrej et Frederic dans la ville où sont détenus les survivants de son village.

Le visuel est agréable à regarder et assez détaillé. Certains personnages ressemblent vraiment à l’image que j’en avais à la lecture du roman.

Cependant, je vais faire le même reproche que le premier tome. Toute l’histoire va trop vite et je n’ai pas ressenti les mêmes émotions et le même plaisir à lire les BD qu’à lire le roman. Toutes les actions vont beaucoup trop vite et certains passages qui me paraissaient importants dans le livre ne figurent pas dans les BD. La BD ne se termine pas du tout à la fin du roman mais un peu avant. J’étais déçue car j’attendais la scène entre Andrej et Abou Doun avec impatience.

Je ne comprends pas vraiment pourquoi les Editions Paquet ont décidé de séparer le premier roman en trois courtes BD d’une trentaine de pages chacune alors qu’ils auraient pu en faire une seule, surtout quand on voit le prix d’une BD. Je suis contente de les avoir trouvés d’occasion. Je n’achèterais pas les BD suivantes, je préfère poursuivre ma lecture des romans qui est bien plus intense.

Le visuel est agréable à regarder et assez détaillé. Certains personnages ressemblent vraiment à l’image que j’en avais à la lecture du roman.

Au final, ce sont de jolis BD mais qui ne reflète pas vraiment l’intensité, la pression et l’émotion des romans.

 

Mon avis sur les romans de Wolfgang Hohlbein :

–  La chronique des immortels, Tome 1 : Au bord du gouffre 

La chronique des immortels, Tome 2 : Le Vampyre

La chronique des immortels, Tome 3 : Le coup de grâce

La chronique des immortels, Tome 4 : Le crépuscule

La chronique des immortels, Tome 5 : Les catacombes de Vienne

– La chronique des immortels, Au bord du Gouffre, tome 1 (BD)

 

Ce livre est lu pour le challenge Littérature de l’imaginaire: 28/48

La pays des contes, tome 2 : Le retour de l’enchanteresse

couv55362894-2.jpg

Le pays des contes, T2 : Le retour de l’enchanteresse de Chris Colfer

(Michel Lafon poche – 518 pages)

 

Synopsis : 

« Le Pays des contes n’est plus l’endroit enchanté qu’Alex et Conner ont visité il y a un an. Le monde féerique vit désormais dans la peur : l’Enchanteresse maléfique est de retour ! Lorsque ses mauvais sorts atteignent la Terre et que leur mère est enlevée, les jumeaux doivent retourner au Pays des contes.

Aidés du Petit Chaperon rouge, des bandits Jack et Boucle d’or ainsi que du prince Grenouille, ils se lancent à la recherche de la seule arme capable de vaincre la terrible magicienne. Mais cette arme pourrait bien se trouver chez les ennemis les plus redoutés des royaumes, de la sorcière des Mers à la belle-mère de Cendrillon, en passant par la Reine des neiges… »

Mon avis : 

J’ai adoré ce deuxième tome autant que le premier. La magie opère et je me suis laissé transporter au Pays des contes.

Le deuxième tome est dans le même esprit que le précédent : les deux jeunes se retrouvent de nouveau au Pays des contes et partent pour l’aventure afin de sauver le ce monde magique. Cependant, le petit bémol est la répétition du genre de quête à mener. En effet, dans le premier tome, ils devaient récupérer un certain nombre d’objets éparpiller dans les différents royaumes afin de lancer un sort. Il en est de même dans le deuxième tome. J’espère que cela ne suivra pas le même modèle pour les tomes suivants.

Les deux jeunes ont bien muri après ce qu’ils ont vécu dans le premier tome et cela se ressent dans leur prise de décision et leur caractère. Ils ont, de nouveau, une lourde responsabilité dans cette histoire qui est de sauver le Pays des cotes et de retrouver leur mère.

J’ai eu beaucoup de plaisir à suivre leur voyage dans les royaumes et à faire la connaissance de nouveaux « méchants » personnages. J’ai apprécié la version de Chris Colfer concernant ces « méchants » en particulier celle de la Méchante belle-mère de Cendrillon et ses odieuses demi-soeurs.

Même si la fin était prévisible concernant le choix d’Alex, j’ai été touché pour son frère jumeau Conner.

J’ai hâte de poursuivre l’aventure et je vais de ce pas lire le troisième tome.

Mon avis sur Le pays des contes, tome 1 : Le sortilège perdu.

 

Ce livre est lu pour le challenge Littérature de l’imaginaire: 26/48

cli7a