Cosmographia

couv5471610

Cosmographia de Mathieu Guibé et Nicolas Jamonneau

( Editions du Chat Noir – 48 pages)

 

Synopsis :

« Les constellations ne sont pas les seuls messages que le ciel nous adresse. Les étoiles et leurs cycles, dans leur improbable répartition, nous racontent une histoire dont nous sommes les propres acteurs. Nous ne savons pas qui est de l’autre côté de la plume, nous ne pouvons que supposer. Mais si l’univers est en permanente expansion, c’est parce que le récit continue. Mon frère et moi sommes les seuls à pouvoir déchiffrer les secrets célestes. Nous sommes Cosmographes, nous sommes lecteurs d’étoiles. »

Mon avis :

Je connais peu la plume de Mathieu Guibé. J’ai lu de cet auteur uniquement le livre qu’il a écrit avec Cécile Guillot, mais je vais me rattraper : j’ai profité des soldes sur le site internet des Editions du Chat Noir pour acheter les deux premiers tome de sa sage Elvira Time :). Concernant Nicolas Jamonneau, j’avais découvert son travail avec la magnifique illustration du livre La dernière fée de Bourbon. Je vous invite à vous rendre sur son site pour découvrir son talent.

Je vais commencer par vous donner mon avis sur les illustrations qui se trouvent dans cet Artbook. Elles sont tout simplement sublimes. Je les ai trouvées très travaillées, parfaites, remplis d’émotion et d’une finesse remarquable. Mes coups de coeur se sont portées sur celles qui se coloraient de rose et de violet : j’en suis tombée amoureuse. Chaque illustration s’accorde à la perfection avec les textes de Mathieu Guibé.

Puis, j’ai trouvé l’écriture de Mathieu Guibé très poétique. Il sait manié les mots : son histoire est à la fois romantique et sombre. Je me suis laissé emmener dans son histoire, j’ai ressenti beaucoup d’émotion.

Mon seul regret est que cet Artbook est trop court à mon goût. J’aurais aimé en apprendre davantage sur Ankaa et Gienah. Et j’aurais adoré que la relation d’Eclipse et Ankaa soit davantage développé. Je n’avais pas envie de quitter si vite cet univers.

Je vous recommande cet Artbook aussi bien pour l’histoire et les illustrations qui l’accompagne. Encore un livre réussi par les Editions du Chat Noir.

Publicités

A la croisée des mondes, T1 : Les royaumes du Nord

couv8123741.jpg

A la croisée des mondes, T1 : Les Royaumes du Nord de Philip Pullman

( Folio Junior – 482 pages)

 

Synopsis : 

« Ce n’était pas une vie ordinaire pour une jeune fille de onze ans : Lyra vivait, en compagnie de son daemon Pantalaimon, parmi les Érudits de Jordan Collège, passant ses journées à courir dans les rues d’Oxford à la recherche éperdue d’aventures.

Mais sa vie bascule le jour où elle entend parler d’une extraordinaire particule. D’une taille microscopique, la Poussière que l’on trouve uniquement dans les vastes étendues glacées des Royaumes du Nord – est censée posséder le pouvoir de briser les frontières entre les mondes, un pouvoir qui suscite effroi et convoitises…

Jetée au coeur d’un terrible conflit, Lyra sera forcée d’accorder sa confiance aux gitans et à de terribles ours en armure. Et, lors de son périlleux voyage vers le Nord, elle devra découvrir pourquoi son propre destin semble étroitement lié à cette bataille sans merci où s’opposent des forces que nul ne l’avait préparée à affronter. »

Mon avis :

J’ai choisi de commencer cette saga pour le Cold Winter Challenge, cela fait pas mal de temps qu’il était dans ma PAL et c’était l’occasion de le sortir. Je ne l’avais pas encore lu car j’avais vu une partie du film qui s’inspire du livre et je n’avais pas accroché.

Je n’ai pas vraiment accroché à ce premier tome. Je trouve qu’il est très long à commencer et j’ai apprécié ma lecture lorsque je suis arrivée à la moitié du livre, après les 200 premières pages. Certes un premier tome dresse normalement le décor et donne les explications pour la suite, mais là, je n’ai pas vraiment compris pourquoi il a fallu autant de pages pour si peu d’informations. Il y a, pour ma part, beaucoup trop de descriptions qui ne sont pas forcément primordiales pour comprendre l’histoire.

Je n’ai pas vraiment rejoint les personnages dans leur quête dans le grand Nord. Aucun des personnages ne m’a touché. Je n’ai pas ressenti une quelconque affection pour eux. Au contraire, Lyra m’a insupporté du début jusqu’à la fin de ce roman. Elle est têtue, insolente , parfois irrespectueuse et capricieuse. J’aurais aimé en apprendre davantage sur Iorek, l’ours, qui, pour moi, était celui qui avait le plus de potentiel.

J’ai, quand même, trouvé des bons côtés à ce premier tome. En effet, une fois la moitié du livre lu, l’action commence et les éléments plus concerts se dessinent. Lorsque Lyra découvre ce qui se passe dans un bâtiment dans le Nord, nous apprenons ce que subissent les enfants. Elle va, donc, tout mettre en oeuvre pour les sortir de cette situation.

La deuxième partie du roman est plus rythmée et les actions succèdent rapidement. Cette partie m’a davantage plus puisque l’auteur nous donne les informations nécessaires pour comprendre les attitudes des adultes par rapport à la Poussière.

Je ressors donc mitiger de cette lecture mais je lirais le deuxième tome puisque j’ai envie d’en savoir plus sur la Poussière et sur la découverte de Lord Asriel. J’espère simplement que l’auteur ne va pas attendre la moitié du roman pour que l’histoire soit plus intéressante.

 

Fille d’Hécate, tome 3 : Le chant de la lune

couv47463564

Fille d’hécate, tome 3 : Le chant de la Lune de Cécile Guillot

(Editions du Chat Noir – 160 pages)

 

Synospsis : 

« Je pensais que découvrir d’où je viens serait une sorte d’accomplissement… Hélas, les choses se passent rarement comme prévu et me voilà au milieu d’une histoire mêlant malédiction, prophétie et déesse oubliée. Suis-je assez forte pour jouer les héroïnes ? Rien n’est moins sûr ! »

Maëlys et ses amies sorcières vont devoir plonger au cœur des Ardennes et de ses troubles légendes. Terre de féerie mais aussi de sombres dangers, car si retrouver ses racines est source de joie, c’est aussi la plus grande épreuve que la jeune femme ait jamais eu à affronter.

Mon avis :

Dans le dernier tome de la trilogie Fille d’Hécate, Maëlys va faire connaissance avec sa famille et découvrir l’origine de sa magie. Elle va prendre connaissance d’une prophétie la concernant et qui risque de tout changer pour elle.

Au fur et à mesure des différents tomes, ses pouvoirs n’ont cessé de croitre et elle apprend à les maitriser.

J’ai beaucoup aimé le lien qu’elle va tisser avec sa grand-mère maternelle, ce sont des moments touchants.

L’auteur nous transporte dans les Ardennes sans difficultés. Elle nous laisse nous questionner sur nos héroïnes, il y a beaucoup de moment de suspenses.

Dorine est un personnage que j’ai appris à découvrir au fil de l’histoire et à laquelle je me suis beaucoup attachée. Elle est très humaines, chaleureuse et solidaire avec ses amies.

Cette trilogie est, pour moi, un énorme coup de coeur. L’adrénaline  et le suspens se sont installés au cours des 3 tomes et j’ai eu beaucoup de difficultés à lâcher les romans. ce dernier tome gagne en puissance et atteint son paroxysme dans le dernier tome. J’ai eu beaucoup de plaisir à le lire et à suivre Maëlys dans sa quête identitaire et dans l’apprentissage de ses pouvoirs.

Je suis tombée sous le charme des livres de Cécile Guillot et cette sage ne fait que confirmer mon amour pour ses romans.

 

Coup de ❤ ❤ ❤

 

– Mon avis sur Fille d’Hécate, tome 1 : La voie de la Sorcière

– Mon avis sur Fille d’Hécate, tome 2 : Le parfum du Mal

Encyclopédie des revenants et des non-morts : Fantômes, vampires et zombies

couv16194626

Encyclopédie des revenants et des non-morts : Fantômes, Vampires et Zombies        de Lionel Behra, Vanessa Callico et Senyphine

( Edition Le Héron d’Argent – 83 pages)

 

Synospsis :

Qu’elle idée d’avoir fait une séance de spiritisme!
A présent, tout vole dans la pièce : les esprits frappeurs sont à la fête.
Une belle revenante vous tend la main. Vous êtes sur le point d’entrer dans la danse…
Mais quelqu’un hurle dans le jardin : c’est peut-être une banshee, sous le clair de la lune?
A moins que ce soit le diner d’un vampire qui se rebiffe.
Chasser les humains, ce n’est de tout repos pour les créatures de la nuit.
Cela vous fait penser que lorsque vous rentrez, il vous faudra contourner le cimetière : une charmante goule y réside. Et elle a faim…

De nombreuses créatures du monde entier sont revenues au-delà pour hanter cette encyclopédie.
De quoi frissonner à tout âge… en s’amusant.

Mon avis :

J’ai participé, il y a quelques mois, au crowdfunding de cette encyclopédie sur Ulule. J’avais souhaité participer puisque j’avais eu un coup de coeur pour cette maison d’édition lors d’une visite au Salon du livre de Paris. J’avais rencontré Vanessa Callico qui m’avait de son magnifique ouvrage La Symphonie des songes.

Si mon budget me le permet j’aime pouvoir soutenir, de temps en temps, des maisons d’éditions, des auteurs qui sont passionnés par leur métier comme c’est le cas pour Le Héron d’Argent.

Lorsque j’ai reçu cet ouvrage, dédicacé par Vanessa Callico, je ne vous raconte pas mon émerveillement devant sa beauté époustouflante. Les finitions, les détails et le contenu renforcent mon amour pour leur travail.

Ce n’est plus un secret pour ceux et celles qui suivent mon blog, j’aime tout ce qui est fantasy, science-fiction, fantastique, surnaturelle. Cette encyclopédie était faite pour moi.

Dans cet ouvrage, nous y trouvons toutes les créatures de types fantômes, zombies et vampires. Il y en a pas mal que je connaissais mais d’autres que j’ai découvert. Certaines, d’ailleurs, ne sont pas très commodes et je n’aimerais pas les croisés.

J’ai adoré avoir un descriptif et anecdotes pour chacune des créatures présentées. Il y a eu un gros travail de recherche pour trouver autant d’information et de créatures. Nous rencontrons des créatures de tous les pays que ce soit en Afrique, en Europe, en Amérique, etc…

Ces descriptions sont accompagnées des illustrations de Senyphine. Je suis déjà tombé sous le charme de son travail dans La symphonie des songes. J’aime son univers et sa façon de dessiner, on retrouve une ambiance burtonienne qui me plaît énormément et correspond au thème du livre. Ses illustrations sont d’une très grande qualité et sont tout simplement sublimes.

Je vous conseille cet ouvrage si vous souhaitez en connaître davantage en matière de zombies, vampires et fantômes. Tant qu’il y a aura des auteurs, illustrateurs et maisons d’éditions comme le Héron d’Argent qui nous ferons rêver et qui entretiendront l’imaginaire, la magie continuera de vivre.

 

Coup de ❤ ❤ ❤

 

Mon avis sur La Symphonie des songes de Vanessa Callico et Senyphine.

Le pacte des Marchombres, tome 1 : Ellana

couv21087128

Le Pacte des Marchombres, tome 1 : Ellana de Pierre Bottero

( Rageot – 425 pages)

 

Synopsis: 

 » – Ellana, la voie des marchombres ne t’apportera ni richesse ni consécration, elle t’offrira en revanche un trésor que les hommes ont oublié : ta liberté. Si tu le désires, je peux accompagner tes premiers pas. – Que voulez-vous dire ? « 

Mon avis :

Je suis déjà une grande fan de Pierre Bottero, je suis tombée amoureuse de ses deux trilogies La quête d’Ewilan et Les Mondes D’ewilan et j’ai beaucoup aimé les deux premiers tome de la trilogie L’autre. Je commence, donc, Le pacte des Marchombres sans crainte.

C’est avec grand plaisir que je me replonge dans l’écriture de Pierre Bottero. J’ai adoré retrouver Ellana qui était l’un de mes personnages préférés dans les sagas d’Ewilan. Nous allons connaître la jeunesse d’Ellana et son entrée dans le monde secret des Marchombres.

Son histoire et sa petite enfance sont très intéressante. Malgré son jeune âge, nous retrouvons le caractère bien trempé que nous lui connaissons lorsqu’elle rejoint la troupe d’Ewilan.

Sa découverte du monde des marchombres est passionnante. Son maître Jilano est une personne que j’ai appréciée : il pousse Ellana à son maximum pour faire d’elle une excellente Marchombres. Dans ce premier tome, on y fait connaissance du conseil des Marchombres et du rituel pour entrer dans ce milieu.

Ellana va passer les 3 épreuves qui ne sont pas sans danger. Certains passages sont angoissants, nous stressons pour Ellana puisqu’à plusieurs reprises elle risque sa vie.

Nillem, un autre apprenti, est mystérieux et je ne l’ai pas encore cerné. La fin du premier tome me questionne concernant son comportement.

L’écriture de Pierre Bottero m’a une nouvelle fois conquise et transporté dans son univers.

Je conseille ce livre à tous ceux et celles qui ont aimé Les deux trilogies d’Ewilan. Ellana est vraiment un personnage exceptionnel et c’est très agréable de pouvoir connaître sa vie avant les épisodes que nous connaissons. J’ai lu ce tome et le deuxième dans le cadre du week-end à lire. Je lirais prochainement le dernier tome.

 

Coup de ❤ ❤ ❤

 

Mon avis de Les Mondes d’Ewilan, tome 1 de Pierre Bottero

Mon avis sur Les Mondes d’Ewilan, tome 2 de Pierre Bottero

Mon avis sur Les Mondes d’Ewilan, tome 3 de Pierre Bottero

Mon avis sur L’autre, tome 1 de Pierre Bottero

Mon avis sur L’autre, tome 2 de Pierre Bottero