GLITCH, tome 1

couv60687710.jpg

Glitch, tome 1 d’Heather Anastasiu

(Robert Laffont, collection R – 366 pages)

 

Synopsis: 

L’amour est une arme.
Zoe vit dans un monde où les mots douleur et guerre n’existent plus. Comme à l’ensemble des membres de la Communauté, on lui a implanté une puce qui la protège de toutes les émotions qui ont mené l’Ancien Monde à sa perte. Jusqu’à ce que cette puce se mette à… glitcher.
La jeune fille est bientôt submergée par d’étranges pensées et sentiments : les siens. Rien de plus dangereux dans une société où le moindre dysfonctionnement est passible de mort ! Mais Zoe possède un autre secret qu’elle doit cacher à tout prix : ses glitches ont fait naître en elle un incontrôlable pouvoir de télékinésie.
Tandis qu’elle lutte pour apprivoiser ce don dévastateur, Zoe rencontre d’autres glitcheurs. Ensemble, ils vont planifier leur fuite. Mais plus Zoe s’éveille à la beauté, à la joie, et surtout à l’amour, plus elle aura à perdre en cas d’échec…

Mon avis :

Cette histoire est une dystopie que j’ai adorée. J’apprécie de manière générale ce genre de lecture même si elles peuvent être répétitives et parfois un peu ennuyantes, ce qui n’est pas le cas ici.

J’ai adoré l’histoire et l’univers créé par Heather Anastasiu. Zoe évolue sous-terre dans une structure totalement aseptisée et neutre, suite à la destruction de la Terre à la surface. Afin que la population ne reproduise pas les mêmes erreurs que leurs ancêtres, on leur implante une puce qui va les privés de tout sentiment et émotion. Seulement certaines personnes comme Zoe présente des défaillances de leur puce et donc prennent conscience de ce qui les entoure et découvrent de nouveaux sentiments et de nouvelles sensations.

Les 150 premières pages posent la cadre et nous faisons connaissance avec Zoe et Adrien. J’ai beaucoup aimé la relation qui les lie. Concernant Zoe, je l’ai bien aimé dans certains moments et détesté dans d’autres. J’espère la découvrir davantage dans les deux prochains tomes. Je l’ai trouvé touchante lorsqu’elle découvre les sentiments qu’elle ressent tels que l’amour, la tristesse, la peur. Et au contraire, elle m’a agacé dans la deuxième partie du livre, elle n’est pas assez battante et ne prend pas assez de décision par elle-même.

Mon coup de coeur va à Adrien du début jusqu’à la fin du livre. Il m’énormément touché lorsqu’il livre son passé. J’ai aimé la vision du monde qu’il souhaite pour le futur, son attachement aux personnes qui l’entourent, la façon dont il prend soin des autres. Bref, ce petit gars est un petit soleil dans l’univers froid et coupé de tout sentiment.

La deuxième partie du livre va nous apporter quelques réponses que les positionnements des personnes qui sont censées gouverner ce monde souterrain. Je regrette, cependant, qu’il n’y ait pas eu davantage d’actions dans cette seconde partie.

Le style d’Heather Anastasiu est fluide, je n’y ai pas trouvé de lourdeurs, ni de moments inutiles. Ce livre était agréable à lire et je dois le dire assez addictif.

J’ai hâte de découvrir le tome suivant et poursuivre l’aventure dans cet univers.

Publicités

The book of Ivy, T2 : The revolution of Ivy

couv3754939

The Book of Ivy, T2 : The Revolution of Ivy d’Amy Angel

( Pocket Jeunesse – 282 pages)

 

Synopsis :

J’ai tout perdu. Mon foyer. Ma famille. L’homme que j’aime.
Ce serait si facile de capituler, de fermer les yeux et d’attendre que la faim et la soif et raison de moi. Ou bien qu’une bête sauvage me trouve. Ou même un autre survivant… Mais je refuse d’abandonner. J’en ai terminé avec la lâcheté. Il est temps pour moi d’agir, enfin.
Bishop me l’avait bien dit, cet univers hostile ne pardonne pas la moindre erreur. Et au-delà de la barrière, c’est encore pire. L’hiver approche, et si je veux survivre, il va me falloir trouver de l’eau, des vivres, un abri. D’autres condamnés avec lesquels m’allier. Mais surtout, je vais devoir faire un choix : dois-je oublier ma vie d’avant, me venger de ceux qui m’ont trahie… ou mener, purement et simplement, la révolution ?
Car je ne suis plus une Westfall, ni une Lattimer. Simplement Ivy. Et je suis enfin libre.

Mon avis :

Ce deuxième et dernier tome de cette saga a été un coup de coeur pour moi. Je l’ai trouvé bien au-dessus du précédent. J’ai eu beaucoup de mal à le lâcher avant la fin.

L’auteur a su me tenir en haleine tout au long de l’histoire : Il n’y a eu aucun temps mort.

Je suis passée par toutes les émotions : j’ai stressé pour Ivy au tout début, j’ai ressenti de la tristesse pour certains personnages, j’ai eu des moments de colère, d’agacement et des déceptions.

Je n’ai eu aucun mal à m’imaginer à côté des personnages. Je me voyais survivre avec eux, me rebeller, participer à la vie du camp, etc…

Concernant les personnages principaux, mon avis n’a pas changé sur Ivy. Je ne l’ai pas aimé, elle est puérile et n’a pas muri malgré ce qu’elle a vécu. Elle est égoïste dans la plupart de l’histoire et son comportement avec Bishop est tout simplement inacceptable.

Bishop reste mon personnage préféré de cette saga. Il est posé, réfléchi et c’est un mec respectueux et attentif envers Ivy. J’ai beaucoup aimé rencontrer Ash et Caleb qui ont apporté du nouveau dans l’histoire, je les ai trouvés touchant.

J’ai eu un sentiment de tristesse et de déception pour la fin concernant la disparition de certaines personnes. Je ne pensais pas que cela finirait comme cela. Je m’attendais à autre chose en terme de révolution comme l’indiquait le titre.

Ce tome est très bon que ce soir pour l’histoire mais également pour le style de l’auteur. J’aurais aimé qu’il soit un peu plus long afin de prolonger le voyage auprès de Bishop, Caleb, Ash et Ivy. Je pense que je surveillerais les prochains livres d’Amy Engel.

PS : Encore merci à ma merveilleuse amie que m’a offert les deux tomes

 

Coup de ❤ ❤ ❤

 

Mon avis sur The book of Ivy, tome 1 d’Amy Engel

 

 

La véritable histoire de Noël

couv49262969`

La véritable histoire de Noël de Marko Leino

( Michel Lafont – 328 pages)

 

Synopsis :

 » Au cœur de la Laponie, pays des neiges éternelles, le jeune orphelin Nicolas est recueilli par les habitants de son village. Mais ils sont tous trop pauvres pour pouvoir l’adopter. Le Conseil des Anciens prend alors une décision inédite : chaque année, le garçon sera pris en charge par une famille différente, et il en changera le jour de Noël.
Avec une étincelle d’espoir et de joie de vivre, Nicolas décide de se consacrer à sa passion : fabriquer des jouets. Le garçon va ainsi raviver l’émerveillement au cœur de cette région glacée. Et pourrait bien être à l’origine d’une des plus belles légendes. »

Mon avis :

J’ai découvert ce livre dans le cadre du Cold Winter Challenge et ce fut une magnifique lecture.

L’auteur nous relate ce qui serait la véritable histoire du Père Noël et de la tradition des cadeaux à cette date.

Nous suivons dans cette histoire Nicolas qui va perdre sa famille bien trop tôt. Il va donc être accueilli chaque année par une famille différente.

Dès le début de l’histoire, j’ai trouvé Nicolas, alors âgé de 5 ans, très touchant. Il est attentionné avec sa petite soeur et proche de sa famille. Avec le drame qu’il a vécu, il essaie d’abord de se forger une carapace et de ne plus se lier avec d’autres personnes, puis peu à peu il redécouvre la vie. Son besoin de faire plaisir aus autres le rend vraiment attachant. Il va petit à petit mettre en place ce qui deviendra une tradition à Noël : la distribution de cadeaux pour les enfants.

J’ai eu beaucoup de bonheur à lire ce roman mais également de tristesse. En effet, à plusieurs reprises dans l’histoire j’ai failli versé ma petite larme. Il y a des passages vraiment émouvant et je trouve que ce livre délivre de magnifiques messages sur l’importance de profiter de chaque petit moment de la vie, sur la solidarité entre les personnes et la présence d’un peu de magie dans notre existence.

L’auteur a su me transporter dans ce petit village perdu de Laponie. Je me suis imaginée dans ces grands paysages enneigés, sur un traineau ou a marché dans la neige. J’ai beaucoup aimé la naissance du personnage du Père Noël et la raison qui a poussé Nicolas a le créer.

J’ai également été touché par la relation entre Nicolas et Aada dans la deuxième partie du livre. Elle montre l’importance de garder les liens avec les personnes que l’on aime. Leur lien va s’intensifier tout au long de l’histoire et la fin du roman est bouleversante.

Je vous conseille ce roman, surtout à cette période avant Noël. C’est un roman rempli de magie et d’amour : un vrai petit bonheur à lire. Au début de l’histoire, il nous est dit qu’il est possible de lire comme un calendrier de l’avent vu qu’il y a 24 chapitres, mais je vous avoue que je ne pouvais pas m’arrêter : à chaque chapitre je vous voulais connaître la suite. Mais je pense que pour le prochain Noël, je tenterais de lire un chapitre par jour 🙂

 

Coup de ❤ ❤ ❤

The book of Ivy, tome 1

couv36416078

The Book of Ivy d’Amy Engel

( Pocket Jeunesse – 301 pages)

 

Synopsis :

Je m’appelle Ivy Westfall, et je n’ai qu’une seule et unique mission dans la vie : tuer le garçon qu’on me destine, Bishop, le fils du président. Depuis ma plus tendre enfance, je me prépare pour ce moment. Peu importent mes sentiments, mes désirs, mes doutes. Les espoirs de toute une communauté reposent sur moi. Le temps de la rébellion approche…
Bishop doit mourir. Et je serai celle qui le tuera.
Née pour trahir et faite pour tuer… Sera-t-elle à la hauteur ? À la fois histoire d’amour torturée, thriller psychologique et dystopie cruelle, The Book of Ivy vous entraîne dans un compte à rebours haletant dont vous ne sortirez pas indemnes.

Mon avis :

Ce livre me tentait depuis pas mal de temps. En fait ça date de ma première visite au salon du livre de Paris. Ma bichette m’a offert les deux tomes pour mon anniversaire cette année 🙂 Comme je sais que tu passeras par là : encore un grand merci ❤

Le tome 1 est un peu long à démarrer mais l’histoire m’a intrigué dès le début. Le roman pose le cadre et nous explique la vie après la guerre nucléaire et les nouvelles règles de vie. On y apprend notamment la mise en place de mariage arrangé pour éviter toute rébellion des deux parties de la ville.

Ivy n’est un personnage que j’ai apprécié dans ce tome. Je l’ai trouvé agaçante avec sa fidélité sans failles à ce que lui demande de penser son père et sa soeur Callie. Elle veut qu’on la considère comme une adulte mais elle n’a pas le bon comportement. Même si sa vision et sa prise de conscience se font tout au long du livre, je n’ai pas réussi à l’aimer.

Par contre, j’ai adoré Bishop : c’est un personnage que j’ai beaucoup aimé. Il est droit réfléchis, attachant et prévenant avec Ivy. J’ai un petit coup de coeur pour lui. J’ai envie d’en savoir davantage sur lui.

Au fur et à mesure de ma lecture, j’avais une petite idée de la fin possible. Même si mon idée se rapproche un peu de la véritable fin je suis un peu surprise de ce qui s’est passé. Et la fin de ce premier tome me plaît. La décision d’Ivy apporte du pep’s à l’histoire et vient dynamiser les derniers chapitres.

Je suis actuellement en train de lire le tome 2 et la seule chose que je peux vous dire c’est qu’il est génial :). Mais je vous donnerais mon avis dans un prochain article.

Le pacte des Marchombres, tome 1 : Ellana

couv21087128

Le Pacte des Marchombres, tome 1 : Ellana de Pierre Bottero

( Rageot – 425 pages)

 

Synopsis: 

 » – Ellana, la voie des marchombres ne t’apportera ni richesse ni consécration, elle t’offrira en revanche un trésor que les hommes ont oublié : ta liberté. Si tu le désires, je peux accompagner tes premiers pas. – Que voulez-vous dire ? « 

Mon avis :

Je suis déjà une grande fan de Pierre Bottero, je suis tombée amoureuse de ses deux trilogies La quête d’Ewilan et Les Mondes D’ewilan et j’ai beaucoup aimé les deux premiers tome de la trilogie L’autre. Je commence, donc, Le pacte des Marchombres sans crainte.

C’est avec grand plaisir que je me replonge dans l’écriture de Pierre Bottero. J’ai adoré retrouver Ellana qui était l’un de mes personnages préférés dans les sagas d’Ewilan. Nous allons connaître la jeunesse d’Ellana et son entrée dans le monde secret des Marchombres.

Son histoire et sa petite enfance sont très intéressante. Malgré son jeune âge, nous retrouvons le caractère bien trempé que nous lui connaissons lorsqu’elle rejoint la troupe d’Ewilan.

Sa découverte du monde des marchombres est passionnante. Son maître Jilano est une personne que j’ai appréciée : il pousse Ellana à son maximum pour faire d’elle une excellente Marchombres. Dans ce premier tome, on y fait connaissance du conseil des Marchombres et du rituel pour entrer dans ce milieu.

Ellana va passer les 3 épreuves qui ne sont pas sans danger. Certains passages sont angoissants, nous stressons pour Ellana puisqu’à plusieurs reprises elle risque sa vie.

Nillem, un autre apprenti, est mystérieux et je ne l’ai pas encore cerné. La fin du premier tome me questionne concernant son comportement.

L’écriture de Pierre Bottero m’a une nouvelle fois conquise et transporté dans son univers.

Je conseille ce livre à tous ceux et celles qui ont aimé Les deux trilogies d’Ewilan. Ellana est vraiment un personnage exceptionnel et c’est très agréable de pouvoir connaître sa vie avant les épisodes que nous connaissons. J’ai lu ce tome et le deuxième dans le cadre du week-end à lire. Je lirais prochainement le dernier tome.

 

Coup de ❤ ❤ ❤

 

Mon avis de Les Mondes d’Ewilan, tome 1 de Pierre Bottero

Mon avis sur Les Mondes d’Ewilan, tome 2 de Pierre Bottero

Mon avis sur Les Mondes d’Ewilan, tome 3 de Pierre Bottero

Mon avis sur L’autre, tome 1 de Pierre Bottero

Mon avis sur L’autre, tome 2 de Pierre Bottero